Mar 06

RUSSIE : POUTINE ÉVOQUE LES CAUSES DU RECOURS À L’ARME NUCLÉAIRE

Vladimir Poutine a répondu à la question de savoir si une attaque conventionnelle contre la Russie pourrait provoquer une riposte nucléaire de sa part. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision NBC, le Président russe a expliqué les raisons qui pourraient provoquer le recours de la Russie aux armes nucléaires.

« Il existe deux raisons qui pourraient nous forcer à utiliser les armes nucléaires: une attaque avec l’utilisation d’armes nucléaires ou une attaque contre la Russie avec l’utilisation d’armes conventionnelles, mais mettant en péril l’existence de l’État russe« , a déclaré Vladimir Poutine.

Dans son message à l’Assemblée fédérale du 1er mars, le Président russe a annoncé le développement et les tests de nouveaux systèmes d’armes stratégiques en réponse au départ de Washington du Traité ABM et au déploiement de systèmes de défense antimissile sur le territoire des États-Unis et en dehors de leurs frontières nationales.

Il a notamment évoqué le missile balistique intercontinental Sarmat, le système hypersonique Kinjal, le missile de croisière propulsé grâce au nucléaire, ainsi qu’un drone sous-marin embarquant des munitions conventionnelles ou nucléaires.

Le Président a souligné que la puissance militaire croissante de la Russie constituait une garantie sûre de la paix mondiale et que les travaux de renforcement de la capacité défensive du pays avaient été menés dans le cadre des accords en vigueur en matière de contrôle des armements.

Missile quasi invulnérable à propulsion nucléaire

La Russie a développé une installation nucléaire miniaturisée qui peut propulser un missile de croisière en le rendant quasi invulnérable, a annoncé Vladimir Poutine dans son message à l’Assemblée fédérale.

Vladimir Poutine a déclaré ce jeudi devant l’Assemblée fédérale que la Russie avait développé une installation nucléaire miniaturisée qui peut être installée sur un missile de croisière en lui garantissant une portée pratiquement illimitée et en le rendant quasi invulnérable aux systèmes de défense aérienne et antimissile. « Nous avons entamé le développement de nouveaux types d’armes balistiques qui n’empruntent pas les trajectoires balistiques durant leur vol vers leur cible, ce qui rend inutiles et tout à fait insensés les systèmes antimissiles« , a fait savoir le Président russe, ajoutant que ces systèmes d’armements du futur étaient basés sur les réalisations uniques dernier cri des chercheurs et ingénieurs russes.

« L’une d’entre elles est une installation nucléaire extrêmement puissante vouée à équiper un missile de croisière, tel que notre missile dernier cri air-sol Kh-101, ou le Tomahawk américain, mais qui garantit une portée des dizaines de fois plus grande, pratiquement illimitée« , a relevé le Président russe.

Selon lui, « c’est un missile de croisière furtif volant à basse altitude doté d’une ogive nucléaire et ayant une portée pratiquement illimitée, une trajectoire imprévisible et capable de contourner les systèmes d’interception, devenant ainsi invulnérable aux systèmes de défense antiaérienne et antimissile existants et à venir« .

Un nouveau missile de croisière russe doté d’une installation nucléaire a été testé fin 2017 avec succès, permettant de parler d’un type d’arme fondamentalement nouveau, a déclaré le Président russe.

« Fin 2017, un lancement réussi du nouveau missile de croisière russe à propulsion nucléaire a été réalisé avec succès dans la zone d’essai centrale de Russie« , a-t-il précisé. (NDLR : le missile, probablement non chargé,  a-t-il atterri ou s’est-il volatilisé ? Dans cette dernière hypothèse, cela pourrait-t-il expliquer le mystère du Ruthénium 106 apparu dans l’atmosphère européenne fin septembre dernier ?)

Il a projeté sur un écran géant la vidéo d’une simulation informatisée du vol d’un missile de croisière à propulsion nucléaire. Sur la vidéo, l’on voit comment le missile vole à basse altitude, notamment au-dessus d’un terrain accidenté et d’un espace aquatique, franchissant des distances immenses. Dans son commentaire, le Président a expliqué comment le missile contournait les obstacles, et a ajouté qu’il pouvait manœuvrer infiniment du fait que sa portée n’est pas limitée.

« Comme vous le comprendrez, personne au monde ne dispose de quelque chose de similaire. Certainement qu’un jour cela apparaitra, mais nos spécialistes auront déjà inventé autre chose« , a plaisanté Vladimir Poutine, sous les applaudissements de la salle.

Développement des armes laser

Les armes laser sont en service dans les forces armées russes depuis l’année dernière, a déclaré jeudi le Président Poutine. Selon lui, la Russie a toutes les chances d’être leader dans ce domaine.

L’armée russe se dote déjà de complexe laser de combat depuis 2017, a déclaré Vladimir Poutine.

« Nous sommes bien conscients du fait que certains pays élaborent des armes prometteuses basées sur de nouveaux principes physiques. Il y a tout lieu de penser que dans ce domaine nous avons de l’avance, au moins là où c’est le plus nécessaire« , a indiqué le Président russe.

  1. Poutine a expliqué que la Russie avait déjà fait des progrès tangibles dans la création des armes laser.

« Il ne s’agit pas seulement de la théorie ou de projets, ni même du début de la production. Depuis l’année dernière, les forces armées reçoivent déjà des complexes laser de combat« , a-t-il ajouté.

Lors du discours du Président russe, une vidéo montrant un complexe semblable installé sur un camion militaire a été présentée.

Vladimir Poutine s’est adressé à ses concitoyens qui s’intéressent aux armes, en leur proposant d’inventer un nom pour ce complexe.

Viktor Mourakhovski, expert militaire, estime que ce complexe laser accomplit des missions de défense antiaérienne.

« L’utilisation de rayons laser est beaucoup plus économique que celle d’antimissiles standard. Par ailleurs, ils ont une plus grande précision« , a-t-il expliqué à Sputnik, en supposant que des réacteurs nucléaires étaient utilisés dans ces complexes.

Vladimir Poutine a livré le 1er mars son message annuel à l’Assemblée fédérale russe. Une grande partie de son discours a été consacrée aux nouveaux types d’armes élaborées en Russie.

Des drones sous-marins super-rapides 

Vladimir Poutine a révélé quelques détails sur les performances techniques des nouveaux drones sous-marins, une nouvelle arme nucléaire stratégique, qu’il a qualifiés de fantastiques.

La Russie a mis en place des drones sous-marins invulnérables pour les armes ennemies capables d’atteindre de grandes profondeurs, a annoncé jeudi le Président Poutine.

« Des submersibles automatiques qui peuvent se déplacer à une grande profondeur, je dirais même une très grande profondeur, à des distances intercontinentales et à une vitesse qui est plusieurs fois supérieure à celle des sous-marins et des torpilles les plus sophistiqués et des bâtiments de surface les plus rapides. C’est absolument fantastique« , a indiqué M. Poutine. 

Selon le chef suprême des armées, ces drones sous-marins ont une faible signature sonore et sont très manœuvrables, ils sont presque invulnérables pour l’ennemi potentiel.

« Il n’existe pas d’armes au monde capables de leur faire face. Les nouveaux drones sous-marins peuvent être dotés d’armes conventionnelles et nucléaires. Cela permettra de détruire des cibles très variées« , notamment des porte-avions, des fortifications côtières et des sites d’infrastructure, a ajouté M. Poutine.

Selon lui, en décembre 2017, la Russie a achevé les essais d’un propulseur nucléaire de petite taille destiné à équiper ces drones. Ce propulseur est plus puissant que les réacteurs des sous-marins nucléaires de taille normale, a noté M. Poutine.

Meryem L.

http://lemaghrebdz.com/?page=detail_actualite&rubrique=Internationnal&id=87721