Mar 07

PLAINTE CONTRE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DU BUGEY

Quatre associations anti-nucléaires poursuivent en justice EDF et la centrale du Bugey, à côté de Lyon. En cause : une importante fuite radioactive de tritium qui a, en décembre dernier, contaminé les eaux souterraines et le Rhône.

La centrale du Bugey dans le box des accusés ? Ce mercredi 7 mars, le réseau Sortir du nucléaire, aux côtés de ses déclinaisons locales Bugey et Isère, et de Rhône-Alpes sans nucléaire, va déposer plainte devant le tribunal de grande instance (TGI) de Bourg-en-Bresse à l’encontre d’EDF. Les associations anti-nucléaires reprochent à l’électricien une importante fuite de tritium, un élément radioactif, survenue à la centrale du Bugey située au bord du Rhône, 35 kilomètres en amont de Lyon.

Les faits – passés jusqu’à présent relativement inaperçus – remontent au 21 décembre dernier. Une présence anormale de tritium est détectée dans un piézomètre, une installation qui participe à la surveillance environnementale de la centrale. « Dans les jours qui ont suivi, d’autres fuites de tritium ont été constatées sur le site dans différents points de contrôle », complète la juriste de Sortir du nucléaire Marie Frachisse. L’incident serait directement lié à la vidange d’un bassin de rétention, destiné à recueillir les effluents de la centrale. Il est suffisamment préoccupant pour déclencher une inspection sur place de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le gendarme du nucléaire, afin d’en déterminer les causes précises et d’en mesurer les conséquences pour les nappes phréatiques et les eaux du Rhône.

Le rapport de l’ASN daté du 15 janvier, que Mediacités reproduit ci-dessous, est accablant. Les inspecteurs font état d’une accumulation de dysfonctionnements …

La suite sur : https://www.mediacites.fr/lyon/complement-denquete-lyon/2018/03/07/plainte-contre-la-centrale-nucleaire-du-bugey/