Mar 12

FUKUSHIMA : DE NOMBREUSES NANOPARTICULES D’URANIUM DANS LE NUAGE – FEUX D’URANIUM ET SUPERCRITICITÉS

Des chercheurs viennent de publier un article dans un journal scientifique qui démontre une pollution avec des nanoparticules d’uranium (en plus de produits de fission comme le technétium et le césium) à plusieurs kilomètres des réacteurs de Fukushima. Bien plus fines qu’un cheveu, il est facile de les inhaler. C’est naturellement l’uranium le plus dangereux ! https://depleteduranium.org/2018/01/09/first-european-commission-acknowledgement-on-depleted-uranium-dangerosity-for-human-health-premiere-reconnaissance-par-la-commission-europeenne-sur-la-dangerosite-de-luranium-appauvri-pour-la-sant/

L’étude a été remarquée par divers magazines scientifiques https://www.laboratoryequipment.com/news/2018/03/fukushima-disaster-released-uranium-unexpected-particles-0

Le feu dans la piscine de combustible usagé du réacteur n°4 a duré plusieurs mois, on continuait d’observer des flammes en août 2011. Une vidéo du mois d’avril 2011 montre un feu très intense et, à certains moments, des éclats de lumière qui correspondent très bien aux petites supercriticités nucléaires (explosions nucléaires) que l’on ne peut qu’attendre dans de telles conditions : https://www.youtube.com/watch?v=wTJRZ8CNDB4 (à noter que TEPCO passait invariablement en noir et blanc quand ça brûlait trop pour rendre moins impressionnantes les images, après quelques secondes dans la vidéo en illustration ça passe en N&B)

Par Florent Pirot

https://www.change.org/p/5525242/u/22493349?utm_medium=email&utm_source=petition_update&utm_campaign=276821&sfmc_tk=AOUWhpKDxGEBnFmUaxr%2bGbzTSWebpeL1d770sp1gk%2funAS2EoVWCjmyEmMBvnM08&j=276821&sfmc_sub=170127406&l=32_HTML&u=50141669&mid=7259882&jb=6