Mar 30

CATTENOM – SÉCURITÉ : TROISIÈME INCIDENT EN UN MOIS À LA CENTRALE NUCLÉAIRE

Une anomalie a été constatée au niveau des grappes de commande d’un réacteur.

La centrale de Cattenom a déclaré un nouvel incident de niveau 1 à l’Autorité de sûreté nucléaire. Au moment de l’arrêt programmé de l’unité de production n°2, les équipes de la centrale ont repéré une anomalie dans la position de deux grappes de commande dans le cœur du réacteur. Ces grappes, au nombre de soixante-cinq, permettent de réguler la puissance de production et la température du cœur. EDF indique que la position des deux grappes a été corrigée immédiatement après la détection du problème.

Des anomalies en zone nucléaire

Selon EDF, cette anomalie n’aurait eu aucune conséquence sur la sûreté des installations. L’exploitant affirme que les marges permettant de réguler la puissance et la température du réacteur ont toujours été suffisantes.

Ce mois-ci, c’est le troisième incident de niveau 1 (sur l’échelle Ines qui en compte 7) déclaré par la centrale à l’Autorité de sûreté nucléaire. Le premier concernait un dysfonctionnement d’une vanne du circuit de ventilation entre les deux enceintes de béton du réacteur numéro 1. Le deuxième signalait un écart de mesure sur un capteur de niveau d’un réservoir d’eau de refroidissement, sur le réacteur numéro 2. Ces trois anomalies ont été constatées en zone nucléaire.

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-thionville-hayange/2018/03/29/troisieme-incident-en-un-mois-a-la-centrale-nucleaire