Avr 02

DÉCHETS NUCLÉAIRES: ET DANS 100000 ANS ?

Comment réagiront les générations futures, dans 100 000 ans, lorsqu’elles découvriront les anciens sites de stockage des déchets nucléaires à vie longue ? Aura-t-on vraiment réussi à transmettre les explications nécessaires pour comprendre la dangerosité de ces sites ou bien se seront-elles diluées au fil des siècles et des millénaires jusqu’à devenir des mystères, des énigmes ?

C’est en partant de ce postulat qu’est né le spectacle « Le Grand Trou », du théâtre de La Démesure, sur une mise en scène de Benjamin Abitan. Il sera proposé par l’association L’ÉclairCit, mardi soir, au centre culturel Didier-Bienaimé, à La Chapelle-Saint-Luc. (NDLR : Aube)

Dans un avenir lointain, des scientifiques découvrent, sur une planète bleue désertée, une formidable source d’énergie émettant des radiations. Leurs seuls indices sont des textes retrouvés à la surface, apparemment des comptes rendus de réunions ou des textes de théâtre, derniers vestiges d’un peuple de « Gardiens » organisé autour d’un unique tabou : l’interdiction absolue de creuser le sol.

Ces scientifiques doivent témoigner devant la commission du Sénat intergalactique chargée de déterminer si, oui ou non, il faut creuser le sol de cette planète.

Si l’idée du spectacle est née d’un article de Mediapart sur le site d’enfouissement d’Onkalo, en Finlande, il ne peut que faire écho au projet Cigéo à Bure. Néanmoins, la troupe s’est avant tout intéressée plus largement à la question de la transmission des savoirs au fil du temps.

S.Mu

« Le Grand Trou » par le théâtre de La Démesure, mardi 3 avril à 19 h 30, au centre culturel Didier-Bienaimé à La Chapelle-Saint-Luc. Tarifs : 7 €, 5 € (réduit).

http://www.lest-eclair.fr/63433/article/2018-04-02/dechets-nucleaireset-dans-100000-ans