Avr 03

SÉOUL CHERCHERA UNE DÉCLARATION DE DÉNUCLÉARISATION LORS DU SOMMET INTER-CORÉEN

SÉOUL, 03 avr. (Yonhap) — La Corée du Sud cherchera une déclaration de dénucléarisation lors du prochain sommet inter-coréen, a déclaré ce mardi un officiel présidentiel.

L’officiel a indiqué que c’est une «évidence» de chercher une telle déclaration car la dénucléarisation sera l’un des principaux points à l’ordre du jour du sommet qui aura lieu le 27 avril, avec la paix permanente sur la péninsule coréenne et l’amélioration des relations inter-coréennes.

L’officiel réagissait à un rapport d’un journal affirmant que le Sud cherche à produire une déclaration sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne durant le sommet entre le président Moon Jae-in et le leader nord-coréen Kim Jong-un au village de la trêve de Panmunjom.

Pour la résolution du sujet nucléaire nord-coréen, l’officiel a indiqué que la «solution de style libyen», parfois citée dans les médias, pourrait être difficile à appliquer si cela signifie fournir des récompenses seulement après le démantèlement par Pyongyang de son programme nucléaire de manières complète, vérifiable et irréversible.

L’officiel a également déclaré que certains médias ont mal compris la solution de style libyen, en disant que les États-Unis ont fourni des récompenses trois fois alors que la nation africaine a abandonné son programme nucléaire au début des années 2000.

Un autre officiel présidentiel de haut niveau a également indiqué que malgré les éventuelles solutions sur le sujet nucléaire citées par les médias, comme celles de styles ukrainien, libyen et maltais, rien n’a été décidé, en ajoutant que la seule chose qui a été décidée est que le problème doit être résolu de manières complète et progressive.

«Un accord sera conclu et son application doit être mise en place progressivement», a déclaré l’officiel. Il a également noté que c’est un sujet qui doit être résolu au sommet Corée du Nord-États-Unis.

L’officiel a ajouté que la nouvelle solution sera différente des traités nucléaires du passé comme elle sera conclue, si tel est le cas, par le sommet et non à partir du bas.

Il a indiqué que le Sud se focalise actuellement sur le sommet inter-coréen à venir. «Il y aura des discussions approfondies durant le sommet inter-coréen. Une fois que le résultat sortira, beaucoup de préparations seront effectuées pour le sommet Corée du Nord-États-Unis en se basant sur cela», a anticipé l’officiel.

«Les sujets qui seront discutés au sommet inter-coréen affecteront directement le sommet Nord-États-Unis. C’est la raison pour laquelle nous nous concentrons sur le sommet inter-coréen

Le premier officiel présidentiel a dit qu’il est encore «trop tôt» pour parler du rapport d’un média qui a dit que les deux Corées et les États-Unis cherchent à publier une déclaration conjointe de paix durant l’assemblée générale des Nations unies en septembre, même si une telle idée pourrait être envisagée.

L’officiel a dit que le bureau présidentiel Cheong Wa Dae n’a pas de commentaire à faire sur la remarque du haut officiel nord-coréen Kim Yong-chol, qui est accusé par le Sud d’être le «principal coupable» du naufrage meurtrier du navire de guerre Cheonan en 2010.

Kim, haut officiel nord-coréen en charge des affaires inter-coréennes, a fait ce rappel quand il s’est présenté devant des journalistes sud-coréens dans un hôtel à Pyongyang pour s’excuser d’avoir restreint leur couverture du concert donné par la troupe artistique sud-coréenne à Pyongyang dimanche soir. Kim est soupçonné d’avoir orchestré le naufrage qui a coûté la vie à 46 marins.

À propos de rapports de médias russes selon lesquels le président Moon a décidé de se rendre en Russie en juillet à l’occasion de la Coupe du monde de football, l’officiel présidentiel a affirmé qu’il n’y a pas de changement dans la position de Cheong Wa Dae alors qu’une telle visite est actuellement à l’examen.

rainmaker0220@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/northkorea/2018/04/03/0500000000AFR20180403002900884.HTML