Avr 04

SÉOUL ET WASHINGTON PARTAGENT L’OBJECTIF DE DÉNUCLÉARISATION COMPLÈTE DU NORD, SELON KANG

SÉOUL, 04 avr. (Yonhap) — La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a réaffirmé ce mercredi que la dénucléarisation complète, irréversible et vérifiable de la Corée du Nord est un objectif partagé par la Corée du Sud et les États-Unis, en ajoutant que les deux alliés collaborent étroitement pour aborder la question.

Il faudra du temps pour vérifier la sincérité de l’engagement de dénucléarisation récemment affirmé par la Corée du Nord, a prévenu Kang aux journalistes lors d’une conférence de presse, en ajoutant que cela deviendra plus clair durant le processus de préparation du prochain sommet intercoréen prévu à la fin du mois.

«La dénucléarisation complète de la Corée du Nord est un objectif partagé non seulement par la Corée du Sud et les États-Unis mais également par la communauté internationale», a affirmé Kang en ajoutant que Séoul et Washington sont en consultation étroite pour déterminer la façon de réaliser cet objectif et un calendrier détaillé.

Kang a fait ces remarques en réponse à des questions sur comment et quand ils chercheront un démantèlement complet, vérifiable et irréversible du programme nucléaire de la Corée du Nord.

La chef de la diplomatie a affirmé que le gouvernement et le ministère des Affaires étrangère en particulier ont des expériences dans les négociations sur le dossier nucléaire nord-coréen et donc ils ont une «feuille de route» du processus global de dénucléarisation mais a refusé de donner des détails. Elle a fait remarquer qu’il serait inapproprié de s’étendre sur une question impliquant d’autres parties.

La Corée du Sud et les États-Unis sont actuellement en train de préparer leurs sommets respectifs avec la Corée du Nord en avril et mai. Les deux Corées sont convenues d’avoir leur troisième sommet intercoréen au village de la trêve de Panmunjom le 27 avril.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a exprimé sa volonté de dénucléarisation durant sa rencontre avec des officiels sud-coréens au début de mars à Pyongyang. Kim a réaffirmé cet engagement durant la récente réunion avec le président chinois Xi Jinping à Pékin.

«Je pense que la signification de l’engagement (affirmé) de la Corée du Nord pour la dénucléarisation signifie exactement qu’elle pourra être comprise durant la réunion avec la Corée du Nord, dans le processus de préparation (du sommet)», a déclaré Kang.

«Nous sommes en train de préparer (le sommet) pour que la dénucléarisation du Nord puisse être une priorité à l’ordre du jour. J’espère que nous serons capables de comprendre plus de détails dans le processus des discussions», a-t-elle ajouté.

Séoul souhaite que le sommet inter-coréen soit une conversation «ouverte et complète» qui ne soit pas entravée par la rigidité de l’ordre du jour, selon la ministre.

«Dans l’ensemble, les sujets majeurs seront la dénucléarisation, les relations intercoréennes et l’établissement de la paix, mais concernant les points détaillés qui seront ajoutés, nous sommes convenus que la discussion devra être franche et ouverte, pas limitée à des sujets fixes», a estimé Kang.

Concernant la question de savoir si les droits humains devront être abordés durant le sommet inter-coréen, Kang est restée prudente en disant que plus de discussions sont nécessaires. La position du gouvernement est de continuer à coopérer avec la communauté internationale pour améliorer la situation des droits humains en Corée du Nord, a réaffirmé la chef de la diplomatie.

Le gouvernement est en étroite communication avec les pays voisins et les partenaires concernés à travers divers canaux, dont un sommet trilatéral avec le Japon et la Chine qui aura lieu probablement en mai pour renforcer l’ambiance de paix actuelle, a-t-elle ajouté.

kimsy@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2018/04/04/0200000000AFR20180404001800884.HTML