Avr 11

CORINNE LEPAGE JUGE « HALLUCINANT » QU’IL Y AIT DE NOUVELLES ANOMALIES SUR L’EPR DE FLAMANVILLE

L’ex-ministre de l’Environnement et actuelle présidente de Cap21 était l’invitée de Franceinfo mardi, quelques heures après qu’EDF a annoncé avoir détecté de nouveaux défauts de soudure sur son chantier d’EPR dans la Manche.

Corinne Lepage juge « hallucinant » le nouveau retard qui plane sur le chantier du réacteur EPR de Flamanville dans la Manche.

Invitée sur Franceinfo mardi 10 avril, l’ancienne ministre de l’Environnement et présidente du mouvement Cap21, une fondation en faveur du développement durable, a réagi aux nouveaux retards annoncés mardi sur ce chantier, EDF ayant constaté des « écarts de qualité » sur des soudures de la tuyauterie

Elle se dit « extrêmement choquée que l’Autorité de sûreté nucléaire donne le feu vert [au démarrage du projet] malgré une baisse des marges de sécurité de 50% »

L’ancienne ministre juge d’ailleurs qu’il n’y a pas de sens à poursuivre ce projet d’EPR mais que l’« on est dans un pays où l’on ne fera demi-tour là-dessus que si on ne peut pas du tout faire autrement ».

Un principe de précaution pour Linky

Interrogée sur l’autre combat qu’elle mène actuellement pour le respect d’un principe de précaution concernant les compteurs Linky, dits intelligents, l’avocate a estimé que ces derniers sont « intelligents pour EDF mais pas pour le consommateur », rappelant le rapport de la cour des comptes le 7 février. « Dans ces conditions, est-ce logique d’obliger les gens à courir un risque, même minime ?, s’interroge Corinne Lepage, tout en précisant n’avoir « jamais dit » que les compteurs sont dangereux.

« Je rappelle que, sur l’électro sensibilité, il y a 20 ans, on disait que c’était des problèmes psychologiques, que les gens étaient un peu fous. Aujourd’hui, l’Anses elle-même reconnaît qu’il y a des pathologies liées à l’électro sensibilité« , indique-t-elle encore..

Corinne Lepage doit écrire dans les prochains jours un courrier à Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, l’exhortant de demander à l’Agence nationale de sécurité sanitaire et alimentaire (Anses) de « mener à bien » une étude sur ce sujet. En attendant le résultat de cette étude, elle demande à ce « que ceux qui n’en veulent pas ne soient pas obligés de les avoir car il n’y a aucune disposition législative ou communautaire qui oblige quelqu’un à avoir un compteur qu’il ne veut pas chez lui ».

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-J-1/nucleaire-corinne-lepage-juge-hallucinant-qu-il-y-ait-de-nouvelles-anomalies-sur-l-epr-de-flamanville_2691020.html