Avr 25

ESSAIS NUCLÉAIRES. VICTOIRE POUR LES VÉTÉRANS

Créé le 9 juin 2001, l’Aven (association des vétérans des essais nucléaires) vient de remporter une victoire capitale, avec l’abrogation du risque négligeable. Neuf dossiers sur dix sont désormais indemnisés. C’est ce qu’on retiendra de l’assemblée générale de la section Morbihan, qui s’est tenue, samedi 14 avril, au Bono (56).

Du 13 février 1960 au 27 janvier 1996, la France a effectué 210 essais nucléaires, 50 atmosphériques et 160 souterrains. 17 ont eu lieu dans le Sahara algérien, 193 en Polynésie. À âge égal, les vétérans de ces essais développent trois fois plus de cancers que la moyenne de la population. 21 maladies radio immunes, essentiellement des cancers, ont été listées par décret en date du 30 avril 2012. Modifiant, du même coup, la loi Morin, dite d’indemnisation, de juin 2010. Mais le risque négligeable la rendait trop restrictive. 98 % des dossiers étaient rejetés. C’est désormais de l’histoire ancienne.

Dorénavant, le fait, pour un militaire, d’avoir été sur les sites concernés et d’être atteint d’une des 21 maladies, donne lieu à indemnisation. « La suppression du risque négligeable a été votée en mars 2017. C’est essentiel pour nous », explique le président départemental, Christian Coulon. Avant de poursuivre : « Le Morbihan compte actuellement 160 vétérans et veuves de vétérans. De plus en plus d’entre eux sont indemnisés. Mais nos effectifs sont en diminution chaque année ».

http://www.letelegramme.fr/bretagne/essais-nucleaires-victoire-pour-les-veterans-23-04-2018-11938431.php