Mai 12

LA CORÉE DU NORD DÉMANTÈLERA SON SITE D’ESSAIS NUCLÉAIRES DANS 10 JOURS

La Corée du Nord «prend des mesures techniques» pour démanteler son site d’essais atomiques et invitera la presse étrangère à une cérémonie de lancement du processus entre les 23 et 25 mai, a annoncé aujourd’hui l’agence d’État KCNA.

«Une cérémonie de démantèlement du site d’essais atomiques est maintenant prévue entre les 23 et 25 mai, en fonction des conditions météorologiques», a indiqué l’agence, qui cite un communiqué du ministère nord-coréen des Affaires étrangères. La République populaire démocratique de Corée entend procéder en faisant exploser les tunnels servant aux tests nucléaires. Les accès à ces tunnels seront en outre totalement obstrués et toutes les structures d’observation ainsi que les instituts de recherches seront détruits.

À l’occasion d’un sommet inter-coréen historique le 27 avril, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait proposé à Séoul de fermer en mai son seul site connu d’essais nucléaires, Punggye-ri, une installation secrète près de la frontière avec la Chine. Ce site souterrain a été le théâtre des six essais nucléaires menés par Pyongyang dont le dernier en date remonte à septembre.

Certains experts ont estimé qu’il s’agissait d’une concession de façade car le site pourrait être déjà inutilisable en raison du «syndrome de la montagne fatiguée». Selon des sismologues chinois cités en avril sur le site de l’Université de science et technologie de Chine, le dernier essai a provoqué un effondrement de roches à l’intérieur de la montagne.

Hier, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, avait cependant promis «un avenir de paix et de prospérité» à la Corée du Nord, si elle acceptait de renoncer rapidement à ses armes nucléaires.

«Si la Corée du Nord prend des mesures énergiques pour dénucléariser rapidement, les États-Unis sont prêts à travailler avec la Corée du Nord pour qu’elle atteigne la prospérité de nos amis sud-coréens», avait déclaré Mike Pompeo lors d’une conférence de presse avec son homologue sud-coréen à Washington.

Trois Américains libérés

Mike Pompeo, qui est rentré de Pyongyang cette semaine avec trois Américains qui étaient détenus en Corée du Nord, a déclaré que la libération des hommes avait aidé à établir les conditions d’une rencontre réussie entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour le 12 juin.

 «Nous avons eu de bonnes conversations, des conversations de fond, des conversations sur des problèmes complexes […] sur la décision stratégique que le « président » Kim doit prendre sur la façon de procéder et s’il est prêt, en échange des assurances que nous sommes prêts à lui fournir, s’il est prêt à dénucléariser complètement», avait déclaré le secrétaire d’État. Il s’agissait de sa deuxième rencontre avec le dirigeant nord-coréen en moins de six semaines.

Par Le Figaro.fr avec agences

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/12/97001-20180512FILWWW00085-la-coree-du-nord-demantelera-son-site-d-essais-nucleaires.php