Mai 18

D’APRÈS L’IFOP, LES FRANÇAIS VEULENT UN RÉFÉRENDUM POUR ABOLIR LES ARMES NUCLÉAIRES

Un sondage de l’IFOP révèle que 85 % des Français veulent l’abolition des armes atomiques, avec la participation de la France. Ils veulent aussi le dire. Pour cela, il faut que 20 % des députés et sénateurs signent la Proposition de Loi Référendaire dont ils sont saisis depuis le 1er mai 2018… Et vous, le voulez-vous ?

Le 1er mai 2018, l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) a invité par courriel les 577 député(e)s et les 348 sénatrices et sénateurs à signer une Proposition de Loi organisant un référendum sur la question suivante :

« Voulez-vous que la France participe à l’abolition des armes nucléaires et engage avec l’ensemble des États concernés des négociations visant à établir, ratifier et appliquer un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires et radioactives, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

Du 2 au 3 mai, l’IFOP a réalisé sur cette question une enquête par questionnaire auto-administré en ligne, auprès d’un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

À cette question, 85 % des sondés ont répondu OUI.

Une seconde question leur était posée. D’après la Constitution française, un référendum d’initiative parlementaire et citoyenne nécessite une proposition de loi signée par un cinquième des parlementaires (185 députés ou sénateurs sur 925) puis soutenue par 10% des électeurs inscrits. Sachant cela, il leur a été demandé :

« Si 20 % des parlementaires la signent, pensez-vous que vous apporterez votre soutien à cette proposition de loi pour que le référendum puisse avoir lieu ? »

À cette autre question, 82 % des sondés ont répondu OUI (31% certainement, 51 % probablement), 15 % NON, probablement pas et 3% NON, certainement pas.

Depuis sa fondation en 1996, ACDN se bat pour l’abolition des armes nucléaires et revendique un référendum sur ce sujet. En octobre 2015, dans un sondage IFOP-ACDN portant sur deux questions similaires, chacune avait obtenu 74 % de OUI. Ainsi, la proportion de Français partisans de l’abolition des armes nucléaires et radioactives, de l’engagement actif de la France et d’une consultation par référendum, est passée de 3 sur 4 à plus de 8 sur 10.

Autre fait remarquable : cette volonté transcende toutes les frontières politiques et notamment le clivage droite/gauche. Ainsi, les électeurs de Benoît HAMON au 1er tour de la présidentielle 2017 sont 92 % à avoir répondu OUI à la question du référendum, ceux de Jean-Luc MÉLENCHON 89%, d’Emmanuel MACRON 89%, de François FILLON 87 %, de Nicolas DUPONT-AIGNAN 86 % et de Marine LE PEN 81 %.

Les soutiens citoyens à la proposition de loi référendaire suivent une courbe analogue, de 79 % (électeurs de Marine LE PEN) à 87% (électeurs d’Emmanuel MACRON).

Il ne manque plus que les 185 signatures requises de parlementaires sur la proposition de loi référendaire pour que le peuple français puisse enfin dire ce qu’il pense de ces armes d’extermination, de crime contre l’humanité, et qu’il ouvre la voie à leur élimination de la surface de la terre.

Nous invitons chaque citoyenne, chaque citoyen, à s’adresser aux députés et sénateurs de son département ou sa circonscription pour leur demander de signer sans tarder la proposition de loi référendaire qu’ils ont reçue. Chacun peut se la procurer sur www.acdn.net et rejoindre la campagne nationale pour ce référendum en écrivant à contact@acdn.net.

Vive la République, vive le peuple français, vive l’humanité et vive la vie !

Par Jean-Marie Matagne

https://blogs.mediapart.fr/jean-marie-matagne/blog/170518/d-apres-l-ifop-les-francais-veulent-un-referendum-pour-abolir-les-armes-nucleaires