Mai 20

POUR PYONGYANG, LE DÉMANTELEMENT DU SITE D’ESSAIS NUCLÉAIRES EST UNE «MESURE TRÈS IMPORTANTE ET SIGNIFICATIVE»

SÉOUL, 20 mai (Yonhap) — La Corée du Nord a souligné ce dimanche l’importance du démantèlement du site d’essais nucléaires de Punggye-ri prévu la semaine prochaine et l’a décrit comme une «mesure significative».

Le démantèlement du site est une «mesure très importante et significative» que la Corée du Nord prend sur une base volontaire dans l’esprit de la déclaration de Panmunjom adoptée par les dirigeants des deux pays lors du sommet intercoréen historique qui a eu lieu le 27 avril dernier au village de la trêve de Panmunjom, a déclaré le site de propagande nord-coréen DPRK Today.

Celui-ci fait référence à l’annonce du 12 mai du ministère nord-coréen des Affaires étrangères selon laquelle il organisera une cérémonie de démantèlement du site d’essais nucléaires entre mercredi et vendredi prochains et invitera des journalistes chinois, russes, américains, britanniques et sud-coréens pour couvrir l’événement.

Hier, un autre site de propagande nord-coréen, Uriminzokkiri, a publié un commentaire dans lequel le Nord a déclaré ne prêter aucune attention aux «lamentations de malades mentaux» au Sud. «La communauté internationale, ainsi que les États-Unis et la Corée du Sud, est en train d’apporter un grand soutien au démantèlement», a-t-il noté.

Dans les commentaires relayés par les deux sites de propagande, le Nord a descendu en flammes les conservateurs sud-coréens, dont le principal parti d’opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), qui a sous-estimé l’importance de la fermeture prochaine du site. Pyongyang semble chercher à souligner le sens que revêt le démantèlement en évoquant une nouvelle fois son intention de fermer le site.

Le ministère sud-coréen de l’Unification en charge des affaires intercoréennes a noté vendredi que le Nord n’a pas répondu à la liste des journalistes sud-coréens sélectionnés pour assister à la cérémonie.

La Corée du Sud a tenté de notifier à la Corée du Nord des noms des journalistes à travers le canal de communication à Panmunjom, mais le Nord n’a pas accepté la communication.

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2018/05/20/0200000000AFR20180520000400884.HTML