Mai 31

LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE BELLEVILLE-SUR-LOIRE MAINTENUE SOUS SURVEILLANCE RENFORCÉE

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) sera maintenue sous surveillance renforcée jusqu’à nouvel ordre en raison de ses performances « en dessous de la moyenne » en matière de sûreté, a indiqué mercredi l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

La décision de placer la centrale sous surveillance renforcée avait été annoncée en septembre 2017 et motivée par « une augmentation du nombre d’événements significatifs » qui traduisent « des défauts dans la conduite des réacteurs », ainsi que « des défaillances dans l’analyse d’anomalies ».

Quelques améliorations observées en huit mois

Le site, qui compte deux réacteurs de 1.300 MW, est également « en retrait » en matière environnementale, avec notamment « le rejet de fluides frigorifères » dans l’atmosphère, a précisé l’adjoint au chef de la division d’Orléans, Alexandre Houlé, lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion d’un bilan de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en région Centre-Val de Loire.

Depuis huit mois, l’ASN a observé quelques améliorations, dont « une meilleure qualité de réponse d’EDF » ou encore « une meilleure identification des écarts ». Mais elle reste « vigilante sur la rigueur d’exploitation » et n’envisage pas de lever la surveillance renforcée d’ici la fin de l’année.

Pour ce qui est des trois autres centrales de la région, Chinon (Indre-et-Loire), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) et Dampierre-en-Burly (Loiret), la sûreté est jugée « globalement satisfaisante ».

Au total, neuf événements de niveau 1 ont été relevés l’an dernier sur l’ensemble du parc nucléaire régional (12 réacteurs à eau sous pression), contre 23 l’année précédente.

https://www.20minutes.fr/societe/2280895-20180530-nucleaire-centrale-belleville-loire-maintenue-sous-surveillance-renforcee