Mai 31

MINES D’URANIUM : UN CONSTAT TOUJOURS ALARMANT, LE COLLECTIF MINES D’URANIUM INTERPELLE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Le Collectif Mines d’Uranium* (CMU) a tenu sa 7ème réunion annuelle les 19-20 et 21 mai 2018 à Valence, dans les locaux de la CRIIRAD. Pour rappel, plus de 250 mines d’uranium, aujourd’hui sous la responsabilité d’Orano (ex Areva), ont été exploitées en France. Elles ont laissé plusieurs centaines de millions de tonnes de déchets radioactifs polluant nos territoires et milieux aquatiques.

Depuis plusieurs années, le CMU dénonce de nombreuses situations inacceptables : sites contaminés en libre accès, matériaux radioactifs disséminés pour remblayer cours, chemins et même pour la construction de maisons et autres bâtiments. ….

Face à ce constat alarmant et devant les carences manifestes de l’État et de son administration, les membres du collectif, issus de différentes régions, ont décidé d’interpeller les représentants de l’Assemblée Nationale afin d’obtenir la mise en place d’une mission d’information. En effet, l’industriel pollueur dicte toujours sa loi et fait passer ses intérêts avant les enjeux de santé publique, d’environnement et de développement du territoire.

Le CMU appelle également les élus locaux et les citoyens à se mobiliser. Nous sommes tous concernés. Ces pollutions radioactives persisteront pendant des milliards d’années si rien n’est fait.

Lire le courrier adressé par le CMU le 25 mai 2018 à la présidente de la Commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire à l’Assemblée Nationale.

*Consulter la liste des associations membres du Collectif Mines d’Uranium.

[1] Site CRIIRAD : http://www.criirad.org/ (y compris nos pétitions)

[2] Site des balises : http://balises.criirad.org/

[3] Site Fukushima : http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/sommaire.html