Juin 14

CENTRALE NUCLÉAIRE À CATTENOM : HAUSSE IMPORTANTE DU NOMBRE D’INCIDENTS EN 2017

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) considère que la sûreté des centrales du Grand Est à Cattenom (Moselle), Chooz, Fessenheim et Nogent-sur-Seine en 2017, est « globalement satisfaisante », selon son dernier rapport annuel publié le 11 juin 2018.

Mais, elle met toutefois en garde celle de Cattenom, située près de Thionville, au nord de la Lorraine. L’ASN considère que « les performances du site fléchissent en matière d’exploitation des réacteurs ».

Selon elle, la vigilance s’est renforcée dès fin 2016 puis en 2017, mais pas suffisamment. L’autorité assure aussi qu’il y a eu davantage d’incidents déclarés au sein du site nucléaire, l’un des plus puissants de France.

52 incidents en 2017

En 2015, 35 événements ont été déclarés, contre 45 en 2016. En 2017, le bilan a atteint 52 incidents significatifs

Ces dernières semaines, ils se sont d’ailleurs multipliés. En mars 2018, trois anomalies ont été détectées, notamment en zone nucléaire.

Des améliorations pour la protection des salariés

Après plusieurs mises en garde adressées par l’ASN ces dernières années, Cattenom s’est toutefois améliorée. L‘exploitant a notamment été encouragé à poursuivre ses bons résultats en matière de radioprotection des personnels de la centrale, « qui a abouti à des signes encourageants sur le terrain dans les comportements quotidiens ». 

Autre point positif : en matière d’environnement, l’ASN considère que les efforts entrepris les années précédentes « montrent des résultats satisfaisants, notamment au regard de la gestion des déchets et du respect des valeurs limites des rejets aqueux ».

Avec ses quatre réacteurs de 1.300 mégawatts chacun mis en service entre 1986 et 1992, Cattenom est la septième centrale au monde en puissance installée, et la deuxième en France pour sa production d’électricité.

https://actu.fr/grand-est/cattenom_57124/centrale-nucleaire-cattenom-hausse-importante-nombre-dincidents-2017_17281418.html