Juil 07

LES CINQ PROPOSITIONS DE LA CHINE SUR L’ACCORD NUCLÉAIRE IRANIEN

La Chine s’engage à maintenir et à mettre en œuvre l’accord nucléaire iranien, a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères et conseiller d’État chinois Wang Yi.

Wang Yi a fait cette remarque lors d’une conférence de presse juste après une première réunion ministérielle sur l’accord nucléaire, qui a réuni les chefs de la diplomatie des pays signataires, sauf les États-Unis, ce vendredi 6 juillet à Vienne, capitale autrichienne.

Les ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, de la Chine, de la France, de l’Iran, du Royaume-Uni et de la Russie se sont rencontrés vendredi à Vienne pour discuter des moyens de sauver l’accord sur le programme nucléaire iranien suite au retrait unilatéral des États-Unis.

Wang a également énoncé les cinq principes que la Chine défend au sujet de l’accord nucléaire :

  1. Tout d’abord, les réglementations internationales doivent être respectées.
  2. L’accord nucléaire iranien, connu sous le nom de Plan global d’action conjoint (PGAC) conclu en 2015, doit être mis en œuvre, car il a été approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies.
  3. La stabilité de la région du Moyen-Orient doit être préservée.
  4. Les sanctions unilatérales doivent être levées.
  5. Enfin, le dialogue et la consultation doivent se poursuivre.

Wang a souligné l’engagement ferme de la Chine à respecter les dispositions et les obligations de l’accord. Il a appelé toutes les parties à travailler ensemble et à poursuivre l’exécution de l’accord.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/07/07/567348/PGAC-Pkin-dicte-ses-principes