Juil 12

FAILLES DU PARC NUCLÉAIRE : LES ÉLUS RÉGIONAUX ÉCOLOGISTES APPELLENT L’ÉTAT À “PROTÉGER” LES RHÔNALPINS

Les élus régionaux du Rassemblement citoyen, écologiste et solidaire (RCES) dénoncent les failles du parc nucléaire français, dans la foulée d’un rapport parlementaire alarmant sur les questions de sûreté et de sécurité nucléaire. L’évacuation des populations serait en outre problématique, en particulier en cas d’accident sur le site du Bugey, situé près de Lyon.

C’est un texte qui pourrait bien faire date. Non que le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires révèle quantité de faits nouveaux, mais il dresse le portrait d’un parc nucléaire français fort vulnérable. Pourtant, comme l’indique son préambule, « le moindre incident peut avoir des conséquences catastrophiques pour des millions de personnes et pendant des dizaines de milliers d’années ».

Entendons-nous bien sur les termes : la sûreté et la sécurité nucléaire sont bien deux problèmes distincts, même s’ils sont souvent liés. La sûreté nucléaire renvoie au bon fonctionnement d’une centrale atomique dans le but de protéger la population et l’environnement de la radioactivité. La sécurité nucléaire, elle, recouvre la prévention du risque terroriste.

Or, aucune des deux n’est assurée sur le territoire français, selon les auteurs du document. « Le parc nucléaire français comporte plus de fragilités que je ne le pensais », a d’ailleurs avoué dans les colonnes du Monde Barbara Pompili, qui a piloté le travail de la commission d’enquête.

Un appel à « protéger les Auvergnats et les Rhônalpins » du risque nucléaire

La députée La République en Marche de la Somme pointe une série de lacunes potentiellement dangereuses : recours accru à la sous-traitance (source, dit-elle, de perte de compétences et de dilution de responsabilités), vieillissement des réacteurs, accès excessivement facile via Internet à des données sensibles concernant la localisation des centrales, prévisibilité des transports de matières radioactives…

Députée LREM de la Somme, Barbara Pompili a piloté le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires.

Les élus du Rassemblement citoyen écologique et solidaire (RCES) au conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes ont aussitôt réagi à la publication de ce rapport parlementaire. Le 6 juillet, ils ont publié un communiqué appelant à « prendre au sérieux » les préconisations du document pour « protéger les Auvergnats et les Rhônalpins ».

« C’est un rapport très complet, qui présente un certain nombre de propositions intéressantes pour la région », commente Florence Cerbaï, conseillère régionale de l’Ardèche, intervenue à plusieurs reprises à ce sujet. De concert avec les autres élus de son groupe politique, elle explique que les interrogations soulevées par la commission s’appliquent particulièrement à la région Auvergne-Rhône-Alpes. « Le rapport pointe nettement les problèmes liés à la vétusté »…

Pour lire la suite (réservée aux abonnés), cliquer sur :
Failles du parc nucléaire : les élus régionaux écologistes appellent l’État à “protéger” les Rhônalpins | Place Gre’net