Juil 14

MOON APPELLE À FAIRE AVANCER LA DÉNUCLÉARISATION NORD-CORÉENNE

SINGAPOUR, 13 juil. (Yonhap) — Le président Moon Jae-in a appelé ce vendredi toutes les parties prenantes à faire avancer le processus de dénucléarisation nord-coréenne en soulignant que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un est déterminé à transformer son pays en un État normal.

«J’ai rencontré le président (de la Commission des affaires de l’État) Kim Jong-un deux fois jusqu’à présent. Le président Kim a un grand désir de rompre avec les confrontations idéologiques et développer la Corée du Nord en un pays normal», a déclaré Moon lors d’une conférence spéciale organisée par l’Institut d’études de l’Asie du Sud-Est à Singapour.

«Si le président Kim Jong-un tient ses promesses de dénucléarisation, il pourrait conduire son pays à la prospérité», a-t-il prévu. Moon et Kim ont tenu deux sommets inter-coréens le 27 avril et le 26 mai.

La conférence de ce vendredi a été la 42ème du genre donnée par un dirigeant étranger en visite dans cette cité-État, selon le bureau présidentiel Cheong Wa Dae. Moon est le seul chef d’État sud-coréen après le défunt ancien président Kim Dae-Jung à le faire.

Moon a prononcé ces propos sur fond de spéculations selon lesquelles la Corée du Nord et les États-Unis auraient rencontré des difficultés sur la manière dont la dénucléarisation doit procéder.

Après une visite de deux jours à Pyongyang la semaine dernière, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré avoir eu des discussions très productives avec ses homologues nord-coréens sur la manière de débarrasser le Nord de ses armes nucléaires.

La Corée du Nord a toutefois accusé les États-Unis d’avoir formulé des demandes «de gangster» sans faire aucune concession.

Moon a fait remarquer que le processus de dénucléarisation ne sera pas facile mais que les pays atteindront leur objectif si et seulement s’ils mettent en œuvre sincèrement ce qui a été convenu par leurs dirigeants.

«Si la Corée du Nord présente un plan plus détaillé pour sa dénucléarisation et la Corée du Sud et les États-Unis prennent rapidement des mesures correspondantes, la vitesse (de la dénucléarisation) s’accéléra», a-t-il estimé lors de la conférence qui a vu la présence de 400 officiels et leaders d’opinion de Singapour.

Le président a noté que les pays pourraient aussi avoir besoin de commencer à envisager des mesures destinées à empêcher la Corée du Nord de faire marche arrière après avoir abandonné son ambition nucléaire.

«La normalisation des relations inter-coréennes conduira à la normalisation des liens Corée du Nord-États-Unis et à la normalisation des relations Corée du Nord-Japon», a prévu le président. «La normalisation des liens Corée du Nord-Japon contribuera grandement à la paix et à la stabilité de la péninsule coréenne et de l’Asie du Nord-Est

Ces efforts demandent de ramener la Corée du Nord à la communauté internationale en tant que membre et partenaire économique, a-t-il noté.

«Il est important d’accueillir la Corée du Nord dans divers cadres de coopération et d’échanges entre la Corée du Sud et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) qui sont déjà établis», a-t-il souligné.

Le président a notamment mis l’accent sur l’importance du soutien de la part de l’Asean en notant que l’ensemble des 10 pays membres ont des relations diplomatiques avec la Corée du Nord.

«J’espère que l’Asean inclura la Corée du Nord dans ses diverses réunions et renforcera les échanges et la coopération bilatéraux des pays avec la Corée du Nord si celle-ci met en œuvre pleinement des mesures de dénucléarisation. Nous devons créer l’occasion pour la Corée du Nord de remplir son rôle en tant que membre responsable de la communauté internationale», a-t-il insisté.

En échange, la Corée du Nord pourrait être source de nouvelles opportunités non seulement pour la Corée du Sud et l’Asean mais aussi pour l’ensemble de la région Asie.

«Une fois que les sanctions contre la Corée du Nord auront été levées suite à sa dénucléarisation complète, la coopération économique entre la Corée du Nord et l’Asean qui était jadis solide retrouvera son dynamisme. Cela pourrait contribuer au développement économique à la fois de la Corée du Nord et de l’Asean», a-t-il estimé.

«L’établissement de la paix sur la péninsule coréenne ne s’arrêtera pas là mais créera un nouveau moteur de croissance pour tous les pays de la région incluant l’Asean en reliant les économies de l’Asean, de la Corée du Sud, de la Corée du Nord et de l’Eurasie», a-t-il ajouté.

«Lorsque la péninsule coréenne construira la paix, l’Asie, y compris Singapour et l’Asean, deviendra la région la plus prospère au monde. Elle constituera un espoir pour guider le futur de l’humanité.»

lsr@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2018/07/13/0200000000AFR20180713001100884.HTML