Juil 24

PAULETTE ET DIDIER ANGER LAURÉATS DU 20 ÈME NUCLEAR-FREE FUTURE AWARD (*)

Mercredi 24 octobre 2018, à Salzbourg (Autriche), la fondation Nuclear-Free Future Award remettra les prix de sa 20ème session annuelle, dont les résultats viennent d’être annoncés.

L’Observatoire du nucléaire est très heureux et fier de faire savoir que deux membres de son comité de parrainage, Didier et Paulette Anger, sont lauréats dans la catégorie « Lifetime achievement« , en substance pour l’ensemble de leur œuvre.

Cette distinction et la catégorie choisie sont parfaitement justifiées car c’est depuis près de 40 ans que ce valeureux couple fait honneur à la dignité citoyenne en contestant l’industrie nucléaire.

Professeurs, Paulette et Didier ont été nommés en 1970 dans la Manche, ce qui les a amenés à devoir s’installer… à proximité de l’usine nucléaire de La Hague, consacrée à l’époque à la production de plutonium pour les bombes nucléaires françaises.

Par la suite, l’usine a été agrandie pour retraiter les combustibles usés, puis les deux réacteurs de la centrale de Flamanville ont été construits au début des années 80 avant que le fameux EPR ne soit mis en chantier juste à côté à partir de 2007.

À ce tableau très radioactif, il faut ajouter le Centre de stockage de la Manche, où de nombreux déchets nucléaires sont entassés dans des conditions parfois délirantes, et l’Arsenal de Cherbourg où ont été construits de nombreux sous-marin atomiques.

Paulette et Didier Anger ont été co-fondateurs en 1980 du CRILAN (Comité de Réflexion, d’Information et de Lutte Anti-Nucléaire), association qui mène depuis plus de 40 ans la lutte citoyenne contre l’industrie nucléaire en général et en particulier contre les différentes installations sus-citées.

Didier et Paulette ont occupé pendant de nombreuses années les missions de président et secrétaire du Crilan avant de passer la main début 2018, sans pour autant cesser de militer : aujourd’hui encore, ils montrent que la jeunesse ne dépend pas de l’état civil et que l’engagement citoyen pour un monde meilleur – en l’occurrence sans nucléaire – est encore et toujours nécessaire et justifié.

(*) Prix de l’avenir sans nucléaire :

http://www.nffa.de/2018/07/15/gewinner-2018-2