Juil 31

LA FERMETURE DE LA CENTRALE DE FESSENHEIM PREND ENCORE DU RETARD

EDF a annoncé mardi avoir programmé des arrêts de la centrale nucléaire de Fessenheim (est de la France) en 2019, le groupe se préparant ainsi à prolonger l’exploitation des deux réacteurs nucléaires du site alsacien.

EDF, qui s’était déjà mis en situation d’exploiter la centrale nucléaire de Fessenheim jusqu’à l’été 2019, a précisé mardi sur son site internet que les réacteurs n°1 et n°2 de la centrale seraient en arrêts programmés du 19 janvier au 20 mars 2019 et du 18 mai au 17 juillet respectivement.

Si la fermeture de Fessenheim est actée, elle est conditionnée à l’ouverture de l’EPR de Flamanville, en Normandie (ouest de la France). Or ce chantier prend du retard.

Flamanville reporté d’un an

La semaine dernière, EDF a annoncé un nouveau report de près d’un an en raison de soudures défectueuses. Alors que le chargement du combustible de l’EPR de Flamanville était prévu fin décembre 2018, le groupe estime désormais que l’opération aura lieu au quatrième trimestre 2019.

Le secrétaire d’État français à la Transition écologique, Sébastien Lecornu, a invité l’exploitant à détailler les conséquences du report du lancement de Flamanville sur les échéances de l’arrêt de Fessenheim.

reuters/ptur, publié le 31 juillet à 11h22.

https://www.rts.ch/info/monde/9747735-la-fermeture-de-la-centrale-de-fessenheim-prend-encore-du-retard.html