Août 04

LE TRÉSOR AMÉRICAIN SANCTIONNE ENCORE LA CORÉE DU NORD

En pleines négociations de haut niveau avec la Corée du Nord et après le démantèlement des sites nucléaires nord-coréens conformément à ses engagements, les États-Unis ont encore sanctionné Pyongyang.

Selon l’agence de presse iranienne Fars, le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du département du Trésor américain a annoncé ce vendredi qu’il appliquerait de nouvelles sanctions contre un individu et trois sociétés en relation avec les sanctions anti-Pyongyang.

Le département du Trésor américain a annoncé ce vendredi appliquer de nouvelles sanctions contre une banque russe, accusée d’avoir « facilité une transaction importante » d’un banquier nord-coréen lui-même déjà visé par des sanctions américaines.  

« Les États-Unis continueront d’appliquer les sanctions américaines et onusiennes pour fermer les flux de revenus illégaux vers la Corée du Nord », a prétendu le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, dans un communiqué, cité par l’AFP.

PressTV: Kim ne s’est pas laissé piéger

Les Iraniens, qui ont de bonnes relations avec la Corée du Nord, ont conseillé au dirigeant nord-coréen de ne pas faire confiance aux USA : Kim semble avoir suivi le conseil.

Il a par la suite affirmé que les sanctions américaines resteraient en place jusqu’au désarmement nucléaire entier et pleinement vérifié de la Corée du Nord.

Le département du Trésor a déclaré que la banque avait sciemment effectué des transactions d’un million de dollars avec un agent financier nord-coréen interdit. « Agrosoyuz Commercial Bank » a ouvert plusieurs comptes bancaires pour Han Jang-su, un représentant de la Foreign Trade Bank (FTB), l’institution nord-coréenne chargée de gérer les devises étrangères.

Le Trésor américain a également ajouté que le nom de Ri Jong-won, représentant adjoint de la FTB à Moscou était visible sur la liste des sanctions, et a déclaré que les deux représentants de la FTB devraient être expulsés de Russie en vertu des résolutions des Nations unies destinées à faire pression sur Pyongyang pour son programme nucléaire.

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés, le 12 juin à Singapour après quoi il a été convenu de poursuivre leurs négociations à un niveau plus bas ; des informations ont même été publiées sur l’invitation du leader nord-coréen à Washington.

L’objectif visé par les Américains à travers les négociations avec Pyongyang est d’éliminer la capacité nucléaire de la Corée du Nord. En échange, le pays est-asiatique recevrait une garantie de sécurité, les deux parties n’ayant pas encore fourni d’informations sur la nature de cette garantie.

PressTV: Sommet Kim-Trump : le gagnant ?

« Au premier abord, le leader nord-coréen est le principal gagnant. Il est parvenu à peu de frais à mettre fin à son isolement » (Diplomate allemand)

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/08/03/570096/Core-du-Nord-Pyongyang-sanctions-Trsor-EtatsUnis