Août 28

BELGIQUE : UNE MARCHE CONTRE LE DANGER DU NUCLÉAIRE

Ils ont quitté Tihange dimanche à 4h du matin ! L’objectif de ces deux marcheurs? Douze heures à pied, entre Huy et Aix-la-Chapelle pour sensibiliser la population aux dangers du nucléaire. Et sur Huy, les deux marcheurs étaient accompagnés par une dizaine de personnes. À Liège, ils ont été accueillis par une quarantaine de personnes, principalement de Greenpeace, avant de reprendre la route vers La Calamine.

Ces deux marcheurs répétaient l’action accomplie lors de la chaîne humaine de juin 2017 qui avait réuni plusieurs milliers de personnes, se tenant la main de Tihange à Aachen. Leur demande? La fermeture du réacteur de Tihange 2. «La pétition qui a accompagné ces trois dernières années nos actions, a abouti le 13 juillet lorsque Drei Rosen Initiative, WISE Amsterdam, 11-maartbeweging et Nucléaire Stop Kernenergie ont remis les 500 000 signatures sous une pétition demandant la fermeture de Tihange 2 et Doel 3 à M. Hardeman, le nouveau patron de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN)», explique Léo Tubbax, porte-parole de Nucléaire Stop ASBL. Et il ajoute: «Nous ne pouvons que constater que le monde nucléaire et ses appuis dans les administrations et dans les autorités actuelles fait la sourde oreille au mécontentement et à l’inquiétude des citoyens qui vivent sous le vent des centrales. Nous continuons donc nos actions de sensibilisation contre le nucléaire super-dangereux de Doel 3 et Tihange 2. Les cuves de ces réacteurs ne correspondent pas aux normes en vigueur et le béton des bâtiments qui doivent contenir un accident ne sont plus testés, ils sont donc aussi fiables que le pont de Gênes.»

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20180826_01213930/une-marche-contre-le-danger-du-nucleaire