Sep 06

L’AUTRICHE FERA APPEL DU FEU VERT EUROPÉEN À L’EPR BRITANNIQUE

Vienne – Le gouvernement autrichien a décidé mercredi de faire appel du feu vert de la justice européenne aux aides d’État accordées par le Royaume-Uni pour les réacteurs nucléaires EPR de Hinkley Point, contre lesquelles elle avait porté plainte.

« L’Autriche continue de défendre la position selon laquelle l’énergie nucléaire n’est pas une technologie d’avenir, et que c’est une erreur de considérer comme anodines les subventions à la construction de centrales nucléaires« , a expliqué le conseil des ministres dans une résolution.

L’Autriche, à la pointe de la cause antinucléaire en Europe, conteste les subventions accordées par Londres pour la construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point C par NNB Generation, filiale du français EDF.

Vienne avait porté plainte en 2015 avec le Luxembourg, considérant que les subventions publiques doivent être réservées au développement des énergies renouvelables et redoutant une remise en cause la transition énergétique en Europe via une relance la filière nucléaire.

Le Tribunal de l’Union européenne l’a toutefois déboutée le 12 juillet dernier, considérant qu’un État membre a le droit de « définir son bouquet énergétique« , et de « définir le développement de l’énergie nucléaire comme l’objectif d’intérêt public poursuivi par les mesures d’aide« .

Le chantier de Hinkley Point représente selon EDF un investissement total de 19,6 milliards de livres (environ 22,2 milliards d’euros). Le groupe a déjà évoqué un « risque » de retard de 15 mois pour le premier réacteur censé entrer en service fin 2025, et de neuf mois pour le second attendu six mois plus tard.

EDF accumule les déboires avec son EPR pilote en construction depuis 2007 à Flamanville, dans l’ouest de la France. Sa mise en service commerciale a été retardée de huit ans, à 2020, et son coût a plus que triplé, à 10,9 milliards d’euros.

L’Autriche a renoncé à l’énergie nucléaire à la suite d’un référendum en 1978. Le rejet de l’atome y fait l’objet d’un vaste consensus national, englobant tant les écologistes, les libéraux et la gauche que la majorité droite-extrême droite au pouvoir depuis décembre.

https://www.romandie.com/news/L-Autriche-fera-appel-du-feu-vert-europeen-a-l-EPR-britannique/951029.rom