Oct 02

BUGEY : INTERVENTION SANS RÉPONSE AUPRÈS DU MAIRE D’AIX-LES-BAINS

Conseil Municipal du 25/09/2018, question de Monsieur Dominique Fié, conseiller.

Monsieur le Maire,

Nous avions déjà alerté le Conseil municipal en juin 2016 et Novembre 2017 sur les faiblesses de la Centrale du Bugey, qui en plus des risques inhérent à l’énergie nucléaire, est située dans un site sujet à risques aggravants (inondations, séismes, chute d’avion).

Nous avions demandé que le conseil municipal se prononce et agisse en faveur d’un arrêt immédiat de cette deuxième centrale plus vieille de France qui ne se trouve qu’à quelques dizaines de kilomètres de notre ville, comme de Lyon et Chambéry.

Toutes les informations récentes renforcent notre conviction qu’il ne faut pas rester passif.

EDF vient de publier le décompte des défauts d’équipements de ses centrales fabriqués à l’Usine du Creusot. Avec 94 anomalies et 19 non-conformités pour 34 pièces, le réacteur 3 du Bugey (Ain) semble être le plus affecté.

Le 12 Août, un incident mineur a encore eu lieu lors d’une opération de nettoyage du réacteur 4.

Début Juillet, des militants de Greenpeace, dans l’objectif d’alerter sur la vulnérabilité des sites, ont réussi à faire s’écraser un drone, déguisé en Superman, contre le mur de la piscine d’entreposage de combustible usé, accolée au réacteur 2 de la centrale du Bugey.

Une rupture du Barrage de Vouglans situé en amont libèrerait 600 millions de m3 d’eau provoquant une énorme vague, et la centrale de Bugey serait la première touchée.

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire a dressé également cet été le portrait d’un parc nucléaire français fort vulnérable.

Le Ministère de l’Intérieur a lancé le 1er Août 2018 une instruction aux Préfets afin qu’ils mettent en place un PPI (Plan particulier d’intervention) autour des centrales avant Juin 2019 pour un périmètre étendu à 20 km. Un progrès sans doute mais qui ne prend pas en compte les éléments naturels de notre secteur, vents dominants du N-O vers le S-E et inversement, ni des recommandations de l’ASN qui sont d’un rayon de 80 km.

Considérant que

– la protection des personnes et de l’environnement fait partie des compétences et de la responsabilité directe des Maires.

– qu’ils doivent prendre les mesures de prévention et devront organiser en cas d’accident les secours sur leurs communes,

– Que les risques nucléaires doivent pris en compte dans les Plans Communaux de Sauvegarde.

Nous vous demandons une nouvelle fois quelles initiatives vous comptez prendre pour protéger la population avoisinante et pourquoi vous ne vous associez pas à toutes celles qui demandent la fermeture le plus tôt possible de la centrale de Bugey.

Dominique Fié (3ème intervention sur ce sujet)

Réponse: Pas de réponse, à part se mettre au service du Préfet si besoin, et pas de prise de position sur le danger de la centrale de Bugey.