Oct 27

POUR UNE EUROPE DÉNUCLÉARISÉE ET EN PAIX, NON À LA MILITARISATION DE L’ESPACE, NON À LA PROLIFÉRATION NUCLÉAIRE EN EUROPE!

Dans l’actualité récente, deux annonces de l’administration étasunienne ont de quoi nous inquiéter et nous renforcer dans notre détermination à militer pour l’abolition des armes nucléaires.

Annonce de la création d’une sixième branche d’armée par les États-Unis et risque de suivisme de la France

Ce corps d’armée va s’ajouter aux autres (US Army, US Air Force, US Navy, corps des Marines et Gardes-côtes, la dernière en date étant l’US air force crée en 1947) et sera strictement consacré à l’espace. C’est l’ouverture de la boîte de pandore par les États-Unis avec la volonté d’armer les engins spatiaux. Ce projet est la vitesse supérieure par rapport au projet d’Initiative de Défense Stratégique (IDS) connu sous le nom de Star Wars du temps du président Ronald Reagan. La décision par l’administration étasunienne de créer une force de l’espace est un dangereux précédent et la levée d’un tabou, et remet en cause les efforts de la Chine et de la Russie dans la négociation en cours sur un traité d’interdiction des armes dans l’espace.

La position de la France, membre permanent du conseil de sécurité et alliée fidèle des États-Unis, est tout aussi inquiétante.

Alors que la communauté internationale attendait de la part de notre pays des appels à la modération, il est consternant de constater qu’en septembre, Madame Florence Parly, ministre française des Armées, a au contraire – sous prétexte d’une prétendue et douteuse affaire d’espionnage d’un satellite militaire de communication franco-espagnol par la Russie révélée à la presse avec un an de retard – affirmé que la France devait désormais songer à l’armement et à la sécurité de ses satellites.

Annonce par les États-Unis de leur retrait du traité INF (Intermediate-range Nuclear Forces treaty) de 1987 : la France a son rôle à jouer

Les États-Unis se retirent de leur traité INF (Intermediate-range Nuclear Forces treaty), sur les armes nucléaires signé en 1987 entre les États-Unis et la Russie, qui interdit plusieurs missiles d’une portée intermédiaire variant de 500 à 5 500 km. Ce traité a été gagné de haute lutte par les pacifistes européens dans les années quatre-vingt. Nous avons tous en mémoire les mobilisations contre l’installation des missiles Pershing 2 étasuniens et SS20 soviétiques. Ce traité de 1987 est LE traité qui empêche l’Europe d’être un champ de bataille.

Alors que notre gouvernement vise, au travers de la loi de programmation militaire, à porter la part des dépenses militaires à 2% du Produit Intérieur Brut (PIB) de notre pays conformément aux exigences de notre allié Étasunien, cette augmentation particulièrement importante du budget de nos armées porte tant sur les armes conventionnelles que nucléaires avec un quasi doublement des crédits consacrés à la modernisation des armes nucléaires françaises dirigées vers nos hypothétiques nations ennemies.

La fin du traité de 1987 est le signal pour une reprise généralisée de la course aux armements, et une augmentation sans équivoque du risque de guerre nucléaire et conventionnelle, tout spécialement en Europe.

Appel du Mouvement de la Paix

Dans les mois qui viennent, nous avons la responsabilité en tant que Mouvement de la Paix, de dénoncer cette situation dangereuse. Nous avons des outils à notre disposition pour porter la parole de la paix. Nous pouvons et nous devons nous appuyer sur le vote d’un Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) par 122 pays membres de l’ONU le 7 juillet 2017, que la France peut et doit plus que jamais ratifier. Nous demandons à la présidence française de prendre ses responsabilités en portant une diplomatie offensive contre toute volonté de course à l’armement en Europe et de militarisation de l’espace.  La France, terre des Lumières, (NDLR : ex terre des Lumières) doit faciliter la mise en place de nouveaux traités sur la limitation et le strict contrôle des armes nucléaires de portée intermédiaire et sur l’interdiction des armes dans l’espace.

À Paris, le Mouvement de la Paix

http://7seizh.info/2018/10/27/pour-une-europe-denuclearisee-et-en-paix-non-a-la-militarisation-de-lespace-non-a-la-proliferation-nucleaire-en-europe/