Oct 28

LE POINT SUR LES CENTRALES NUCLÉAIRES DU JAPON

Extraits : …

1 : TEPCO a décidé de démanteler les 10 réacteurs nucléaires de Fukushima

En 2011, avant l’accident, il y avait 10 réacteurs nucléaires à Fukushima, à savoir six dans la centrale nucléaire n°1 [daiichi] et quatre dans la centrale n°2…Ces 10 réacteurs seront démantelés, pour la joie des habitants de Fukushima, et Fukushima deviendra un département dénucléarisé…

TEPCO a refusé un accord avec les habitants de Namie

15000 habitants de la ville de Namie dans le département de Fukushima, qui ont dû trouver refuge à cause de l’accident nucléaire, ont demandé une compensation monétaire supplémentaire à TEPCO, au Centre pour la solution des conflits liés à l’accident nucléaire, mais celui-ci a refusé la demande. Pendant ces 5 années, 850 d’entre eux sont morts.

Le maire M. Baba Tamotsu a dit en colère que TEPCO n’avait absolument aucun sentiment de faute dans l’accident.

*« Ma conclusion : TEPCO semble demander pardon, mais en réalité son seul but est de survivre, même en piétinant ceux qui souffrent… »

2 : Le grand danger de la centrale nucléaire de Tomari

Un grand tremblement de terre est survenu. Le 9 septembre à 3h08, un grand séisme s’est produit dans le sud d’Hokkaido. Les tremblements de terre sont fréquents au Japon.

Le gouvernement et les experts sismologues recherchent où se trouvent les failles actives et en font la carte, mais ce séisme ne s’est pas produit au niveau des failles connues, mais de fissures inconnues. Cela signifie qu’il y en a beaucoup dans les îles japonaises, et que partout pourront survenir de grands tremblements de terre.

J’ai vu les dégâts à la télévision, et ai été très surpris par le nombre incroyable de glissements de terrain causés par le séisme. Toute la montagne a été quasiment écorchée par des ongles gigantesques (photo ci-dessous). Une cendre volcanique, qui recouvrait la montagne, a glissé à cause des énormes secousses, tuant environ 40 personnes et détruisant leurs maisons.

La centrale nucléaire de Tomari, qui appartient à Hokuden, a aussi souffert, ayant perdu la totalité de l’apport électrique extérieur, devenant dépendante de celui qu’elle produit. Heureusement, ses réacteurs ne fonctionnaient alors pas pour cause de contrôle. S’ils avaient fonctionné, cela aurait provoqué de nouveau une grande catastrophe nucléaire…

3 : On prévoit un grand séisme

Le comité gouvernemental sur les tremblements de terre a publié le 26 juin une carte de probabilités de séismes. Selon le comité, leur probabilité augmentera, avec une force supérieure à 9 dans les 30 prochaines années.  Elle sera de 85% autour de la ville de Shiba, de 85% autour de Mito et de 82 % autour de Yokohama. Il est cependant étrange qu’elle ne soit que de 42% autour de Tokyo, parce que le bureau municipal est situé par hasard sur une terrasse solide. Si ce grand séisme se produit dans les deux ans, il ne s’agira pas seulement des olympiades, mais aussi de la disparition du Japon, car Tokyo sera à grande échelle détruit…

4: Énergie

…Immédiatement après l’accident nucléaire de Fukushima en 2011, un article paru dans le journal Mainichi, selon lequel le gouvernement japonais envisageait de conserver en Mongolie des déchets radioactifs. Le gouvernement japonais essaie actuellement de faire fonctionner le plus possible de réacteurs nucléaires, mais toutes les centrales nucléaires sont presque pleines de déchets, et s’il n’a pas de lieux de stockage, elles ne pourront continuer à fonctionner ; pourtant il n’y a nulle part au Japon de lieu adéquat pour accueillir ces déchets. La Mongolie convient tout à fait pour ces stockages, car elle est 4 fois plus grande que le Japon, et elle n’a que trois millions d’habitants. Le pays est largement désert, et il se pourrait qu’il y existe des lieux qui conviennent au stockage.

Le gouvernement a immédiatement fait savoir que telle n’était pas son intention, mais tant que se posera le problème des déchets, il explorera certainement secrètement la possibilité de stockage en Mongolie. Les déchets produits au Japon devront-ils aller dans un autre pays ! ? Une idée très honteuse ! Si le Japon ne peut résoudre ce problème chez lui, qu’il cesse de faire fonctionner toutes les centrales nucléaires !…

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquer sur : http://www.fukushima-blog.com/