Oct 30

POMPEO DEVRAIT RENCONTRER SON HOMOLOGUE NORD-CORÉEN AUX ÉTATS-UNIS LA SEMAINE PROCHAINE, SELON UNE SOURCE

WASHINGTON, 29 oct. (Yonhap) — Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo devrait rencontrer son homologue nord-coréen aux États-Unis la semaine prochaine, a déclaré ce lundi une source diplomatique sud-coréenne.

Pompeo a dit lors d’une interview accordée à La Voix de l’Amérique (VOA), une radio basée aux États-Unis, qu’il souhaite parler avec son homologue nord-coréen «au cours de la semaine prochaine et dans quelques jours», pour continuer les discussions sur la dénucléarisation du Nord et un éventuel sommet Washington-Pyongyang.

«Au moment des remarques du secrétaire Pompeo, (la réunion) était prévue pour la fin du mois d’octobre, mais je crois savoir qu’elle a été reportée de plusieurs jours en raison de circonstances chez la partie américaine», a dit la source.

«Le lieu (de la rencontre) sera probablement la côte est des États-Unis», a-t-elle indiqué, probablement Washington ou New York.

La rencontre se déroulerait peu après les élections de mi-mandat aux États-Unis le 6 novembre.

Le président américain Donald Trump a fait savoir plus tôt qu’il devrait rencontrer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un après les élections dans un des trois ou quatre endroits possibles.

Le sommet devrait avoir lieu au début de l’année prochaine, selon le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton.

Le premier sommet s’est déroulé à Singapour en juin, pendant lequel Kim s’est engagé à travailler à une dénucléarisation «complète» de la péninsule coréenne en échange de garanties de sécurité des États-Unis.

La mise en œuvre de l’accord a été retardée alors que les États-Unis demandent des étapes de dénucléarisation vérifiables et le Nord une levée des sanctions contre son régime.

La source a fait savoir que l’homologue de Pompeo lors du prochain dialogue devrait être le vice-président du Comité central du Parti du travail de Corée, Kim Yong-chol.

Les deux hommes se sont rencontrés à New York en mai pour finaliser les détails du sommet de juin. À l’époque, Kim Yong-chol avait également rencontré Trump à la Maison-Blanche pour lui transmettre une lettre du dirigeant nord-coréen.

Les moyens de réaliser l’engagement de la Corée du Nord à se dénucléariser, dont la venue d’inspecteurs internationaux au site d’essai nucléaire à Punggye-ri, seront à l’ordre du jour du dialogue.

Kim a également promis de démanteler un site d’essais de moteurs de missile, en échange de mesures «correspondantes» des États-Unis et fermer son principal complexe nucléaire à Yongbyon.

rainmaker0220@yna.co.kr

http://french.yonhapnews.co.kr/news/2018/10/30/0200000000AFR20181030000400884.HTML