Déc 22

MOBILISATION POUR L’ABROGATION DU TRAITÉ EURATOM

Pour en finir avec un régime d’exception, qui freine le développement des énergies renouvelables

La CRIIRAD et l’association RECH ont lancé une campagne de mobilisation pour demander l’abrogation du traité EURATOM.  

Plus de 60 ans après sa création, ce traité maintient l’énergie nucléaire en dehors du fonctionnement normal des institutions européennes. Pour la CRIIRAD, ce régime d’exception est aussi anachronique qu’anormal.

Alors qu’il a pour mission essentielle de promouvoir les industries nucléaires, c’est dans le cadre de ce traité que sont définies également les normes de protection contre les dangers de la radioactivité ! Le conflit d’intérêt est criant et agit au détriment d’une protection efficace des populations.

À de nombreuses reprises, notre association a mis en évidence les problèmes posés par EURATOM, comme lors des dossiers et mobilisations que nous avons consacrés aux normes de radioactivité dans l’eau ou celui des niveaux d’exposition et des niveaux autorisés de contamination des aliments en cas de catastrophe nucléaire. Par le passé, nous avons également mené des actions sur un sujet similaire : l’accord OMS-AIEA.

À l’origine de la campagne, les ONG autrichiennes Global 2000 et Atom-Stopp ont rédigé un projet de résolution appelant à la révision/résiliation d’EURATOM. Ce document faisait suite à la conférence NEC de Linz en 2017, à laquelle participaient plusieurs ONG mais aussi des représentants d’EURATOM.

L’association RECH, connue par ses initiatives de chaînes humaines, a repris en 2018 la diffusion de ce projet en France et certains pays voisins (Belgique, Suisse). Cette campagne rejoignant les préoccupations de notre association, nous avons décidé de nous y associer.

Le support de notre action est une pétition qui peut être signée sous deux formes : la plus simple, en termes de gestion et de rapidité, est d’inviter à signer en ligne http://abrogationeuratom.wesign.it/fr . Une version anglaise est en place sur ce même site (onglet « EN ») pour les signataires qui ne sont pas de langue française. Une version « papier » est également disponible et téléchargeable depuis notre site.

Le Royaume-Uni se prépare à dénoncer le traité de l’Union Européenne (Brexit), mais aussi le traité EURATOM, ce qui devrait entraîner la révision de ce traité. Des actions des gouvernements d’Autriche, d’Allemagne et plus récemment du Luxembourg vont également dans le sens de l’abrogation ou de la révision. Cette mobilisation intervient donc dans un contexte favorable aux remises en question.

La mobilisation se terminera le 7 mars, l’objectif étant de déposer les signatures recueillies au Palais de l’Élysée, avant le 29 mars, date prévue du Brexit. Entre ces deux dates, nous procéderons à la centralisation et au comptage des pétitions. 

Des conférences sur ce sujet sont en cours d’organisation dans plusieurs villes, entre janvier en mars 2019. Les premières dates commencent à être fixées :

  • 17 janvier 2019 à Avignon (heure et lieu à confirmer), à l’occasion d’une intervention de Michèle Rivasi,
  • 24 janvier 2019 à Valence, à la Maison des Syndicats de 20h à 22h,
  • 21 février 2019 à Colmar (heure et lieu à confirmer),
  • 23 ou 24 février 2019 (date, heure et lieu exacts encore à confirmer) à Lyon – Chassieu, dans le cadre du Salon Primevère.

Nous serons heureux de vous y rencontrer ; n’hésitez pas à y invitez vos proches.

Nous comptons sur vous pour faire connaître la mobilisation dans vos réseaux et obtenir de nombreuses signatures, sur http://abrogationeuratom.wesign.it/fr !

[1] Site CRIIRAD : http://www.criirad.org (y compris nos pétitions)
[2] Site RECH : http://chainehumaine.fr/

Le 21 déc. 2018 par Association CRIIRAD (Blog : Le blog de Association CRIIRAD)

Vous pouvez retrouver cet article sur : https://blogs.mediapart.fr/association-criirad/blog/211218/mobilisation-pour-l-abrogation-du-traite-euratom