Déc 23

BRÉSIL : PÉTITION POUR UN AUDIT DU PROJET DE CENTRALE NUCLÉAIRE ANGRA 3

Introduction: L’actuel gouvernement brésilien ainsi que celui qui prendra sa place en 2019 sont décidés à reprendre la construction de Angra 3, la troisième centrale nucléaire brésilienne, interrompue deux fois, en 1983 et en 2016. Mais ils veulent le faire avec le même projet obsolète, daté des années 70. Pour empêcher a poursuite de cette absurdité, des organisations de la société civile brésilienne viennent de lancer une pétition pour un audit de ce projet. Signez cette pétition pour appuyer la lutte des brésiliens pour éviter au Brésil des catastrophes comme celles de Tchernobyl et Fukushima. Et proposez à vos amis et camarades de travail et d’action citoyenne ce même acte de solidarité. 

Texte de la pétition adressé au Ministère Publique Fédéral du Brésil :

Aucun pays au monde ne construirait une centrale nucléaire avec un projet dépassé comme celui de la centrale nucléaire Angra 3. Nous courons des risques graves d’une catastrophe dans le futur.

Pour nous, citoyens et citoyennes qui souscrivons à cette pétition, le principal problème d’Angra 3 est sa sécurité, si cette centrale est terminée avec son projet obsolète, des années 70.

En 1979, l’accident de Three Mile Island aux États-Unis a prouvé qu’un accident avec fusion du réacteur nucléaire n’était pas impossible, comme on l’a cru jusqu´à alors. L’Agence internationale de l’énergie atomique a établi de nouvelles normes. En 1986 et en 2011 il y a eu le même type d’accident à Tchernobyl et à Fukushima, avec des centrales non adaptées aux nouvelles normes, et des explosions ont provoqué des catastrophes sociales et environnementales.

Un audit international indépendant sur le projet d’Angra 3 est urgent. Le Ministère Publique peut le décider, dans l’intérêt de la société.

Pour la protection des habitants de la région d’Angra dos Reis, Rio et Sao Paulo, le nouveau Ministre des Mines et de l’Énergie a le devoir de soutenir cet audit.

Il faut à tout prix empêcher que des catastrophes comme celles de Tchernobyl et de Fukushima ne se produisent au Brésil, avec des milliers de personnes évacuées de leurs villes dans un rayon de 30 kilomètres, qui resteront contaminés pendant  300 ans.

Le nuage radioactif de Tchernobyl a couvert l’ensemble de l’Europe. Des centaines de milliers de personnes sont mortes avec la dissémination de la radioactivité. Après l’accident de Fukushima, l’Allemagne a arrêté son programme nucléaire et d’ici 2022, toutes ses centrales seront désactivées.

La compagnie Exelon, le plus grand propriétaire de centrales nucléaires aux États-Unis, est en train de décider de ne plus construire de centrales parce que les nouvelles exigences de sécurité les rendent moins rentables.

L’Agence nationale de sécurité nucléaire en France – qui dépend à 75 % de l’énergie produite dans ses usines – a averti : des accidents avec fusion du réacteur peuvent toujours arriver, par erreur humaine ou d’équipement ou par des catastrophes naturelles. Et son gouvernement vient juste de décider la fermeture de 14 de ses 58 centrales.

Toutes les centrales nucléaires âgées peuvent exploser lorsque nous nous y attendons le moins !

Bloquons cette menace brutale !

Exigeons cet audit en signant cette pétition ! Et invitons beaucoup d’autres à le faire aussi. Avant qu’il ne soit trop tard !

——————————

Ndlr : cette pétition nous a été transmise par un des nombreux lecteurs de Savoie antinucléaire (qui sera en Europe en janvier prochain). Notre solidarité ne doit pas s’arrêter à la simple lecture de cet article. Je vous encourage donc à signer la pétition en vous rendant sur le site :

https://www.change.org/p/minist%C3%A9rio-p%C3%BAblico-federal-auditoria-no-projeto-da-usina-nuclear-de-angra-3

… et à en parler autour de vous! Vous pouvez laisser des messages sur notre site et nous les lui transmettrons.

Note : La pétition est en 3 langues dont le français.