Déc 31

LA RUSSIE PROMET DES REPRÉSAILLES SI LES ÉTATS-UNIS DÉPLOIENT DES MISSILES EN EUROPE

La Russie prendra des mesures de représailles si les États-Unis déploient des modèles de missiles interdits par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré dimanche le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« La Russie subit une pression constante de la part de ceux qui la perçoivent comme une sorte de concurrent dans la quête d’une position dominante dans les affaires mondiales. Les mesures américaines en sont un exemple« , a indiqué M. Lavrov dans une interview accordée à la chaîne russe Rossiya-1.

Il a déploré que les pays européens continuent à suivre la politique américaine même lorsque celle-ci va à l’encontre de leurs propres intérêts, citant pour exemple leur vote contre la résolution proposée par la Russie en vue de préserver le traité FNI.

« C’est en Europe que nous avons entendu le plus d’inquiétudes quant à la décision des États-Unis de se retirer unilatéralement de ce traité, mais l’Union européenne (UE) tout entière a pourtant voté contre notre proposition« , a ajouté M. Lavrov.

Le 21 décembre, l’Assemblée générale des Nations unies a voté contre une résolution proposée par la Russie en vue de préserver le traité FNI, à la grande déception de Moscou.

Lavrov a souligné que la position des pays de l’UE ne pouvait être expliquée que par une « solidarité mal comprise« , ajoutant que leur vote revenait en substance à s’opposer au traité FNI, et à soutenir la menace continuelle que représente le déploiement de missiles américains jadis interdits par ce traité en Europe.

« La prochaine étape logique sera une réponse de la part de la Fédération de Russie. Ce n’est pas ce que nous voulons – mais les capitales de l’UE ne peuvent sans doute pas comprendre la menace qui pèse sur la sécurité des Européens eux-mêmes« , a-t-il affirmé.

Le traité FNI a été signé en 1987 entre l’Union soviétique et les États-Unis afin d’éliminer les missiles de courte et moyenne portée. Cet accord, le premier conclu entre Washington et Moscou en matière de désarmement nucléaire, a représenté un grand pas en avant pour mettre fin à la course aux armements.

En octobre, le président américain Donald Trump a indiqué que Washington allait se retirer du traité FNI, arguant d’une prétendue violation de l’accord par la Russie, ce que Moscou a toujours nié.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Source: Agence de presse Xinhua

Par : French.china.org.cn mis à jour le 31-12-2018

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2018-12/31/content_74328041.htm