Jan 03

UN MOTEUR DE SECOURS SE GRIPPE : LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CATTENOM RÉAGIT

La centrale de Cattenom vient de déclarer « un événement significatif de niveau 1 » auprès de l’autorité de sûreté nucléaire. EDF rassure. L’incident s’est produit hors zone nucléaire.

L’échelle d’évaluation va de 1 à 7. Mercredi 2 janvier, la direction de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré un événement significatif de sûreté, niveau 1. « L’événement » remonte au 28 décembre 2018. Mais EDF a mené son enquête, puis rédigé le compte rendu de ses investigations avant de transmettre l’info à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

L’incident a été relevé sur l’unité de production numéro 3 lors d’un test sur un des deux moteurs diesel censés alimenter la tranche en cas de pépin électrique. Ces moteurs de secours, situés dans la partie non nucléaire de l’équipement, fonctionnent par l’ouverture d’une vanne provoquant une arrivée d’air puissante. Mais l’essai réalisé fin décembre n’a pas été probant car « un amas de graisse durci a laissé la vanne en position ouverte », explique EDF.

Éléments transmis pour avis

« Après un nettoyage et un graissage, le moteur diesel a été rapidement remis en conformité », poursuit l’entreprise exploitante. Les moteurs sont vérifiés tous les deux mois. Impossible de dater précisément le délai d’indisponibilité du moteur avant le dernier test. EDF se montre toutefois rassurante dans son communiqué : « L’alimentation électrique principale a toujours été opérationnelle durant cette période. Le deuxième moteur diesel de l’unité de production numéro 3 a également toujours été disponible. »

Désormais avisée, l’Autorité de sûreté nucléaire analysera à son tour les éléments transmis par la centrale.

F.T. le 03/01/2019 à 05h00 mis à jour à 07h55

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-thionville-hayange/2019/01/03/un-moteur-de-secours-se-grippe-la-centrale-nucleaire-de-cattenom-reagit