Jan 21

LE CHARGEMENT DU COMBUSTIBLE DE L’EPR DE FLAMANVILLE TOUJOURS PRÉVU AU QUATRIÈME TRIMESTRE 2019

EDF a annoncé lundi 21 janvier de nouveaux tests en février sur l’EPR de Flamanville (Manche), où des soudures défectueuses ont nécessité des réparations, et confirmé l’objectif de charger le combustible dans la centrale au dernier trimestre de 2019.

EDF maintient son calendrier sur l’EPR de Flamanville. Le groupe français avait annoncé à l’été dernier 2019 qu’il devait réparer des soudures, ce qui a alourdi la facture du réacteur nucléaire de 400 millions d’euros et retardé son démarrage de près d’un an. Alors que le chargement du combustible du réacteur était initialement prévu fin décembre 2018, le groupe avait alors estimé que l’opération aurait lieu au quatrième trimestre 2019 et porté l’objectif de coût de construction du projet de 10,5 à 10,9 milliards d’euros. 

Tests mi-février

« EDF poursuit activement le plan d’actions sur les soudures du circuit secondaire principal annoncé le 25 juillet dernier« , dit EDF dans un communiqué diffusé ce lundi 21 janvier, notant que des essais « à chaud » auront lieu lors de la deuxième quinzaine de février.

EDF ajoute qu’il reste, avec ses partenaires, « pleinement mobilisé pour réaliser le chargement du combustible au quatrième trimestre 2019 dans un objectif de coût de construction pour EDF à la date de mise en service maintenu à 10,9 milliards d’euros« . (NDLR : auxquels il faut probablement ajouter 100 millions pour remplacer, comme prévu, le couvercle dans quelques années)

Avec Reuters (Gwénaëlle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten)

Publié le 21/01/2019 À 07H33, mis à jour le 21/01/2019 À 10H00

https://www.usinenouvelle.com/article/flamanville-le-chargement-du-combustible-toujours-prevu-au-4e-trimestre.N795424