Jan 25

CENTRALE DE FESSENHEIM : EN ROUTE VERS UNE RECONVERSION SOLAIRE ?

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé ce mercredi 23 janvier 2019 le lancement d’un appel d’offres dans le solaire. Un appel d’offres pas vraiment comme les autres, puisqu’il participe à la reconversion de Fessenheim, en prévision de la fermeture de la centrale nucléaire. Le même jour, Laurent Wauquiez était aux côtés du Député de la circonscription, Raphaël Schellenberger, afin de dénoncer la politique énergétique du gouvernement.

Les Républicains font le choix du nucléaire… 

Pour certains, la fin programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim ne constitue pas l’épilogue d’un long épisode énergétique. En effet, Laurent Wauquiez, leader des Républicains, était à Fessenheim mercredi 23 janvier 2019, pour défendre l’outil industriel français. À ses côtés, Raphaël Schellenberger, député LR chargé des questions énergétiques, déplore « une décision politique prise en 2011 par un deal entre le PS et Europe écologie Les Verts ». Aussi, les responsables politiques s’inquiètent : comment va-t-on remplacer 1 800 MW dans cette région située au cœur de l’Europe ?!

L’Union Européenne valide le régime de soutien français

De son côté, le ministère de la Transition écologique et solidaire estime avoir lancé la première phase de la reconversion de ce territoire. Pour François de Rugy, l’objectif est ambitieux puisqu’il consiste à remplacer environ 2000 emplois avec la filière du photovoltaïque dans le Haut-RhinLa semaine dernière, l’Union européenne a effectivement validé le régime de soutien français à la production photovoltaïque dans le Haut Rhin. Celui-ci prendra la forme « d’un contrat d’achat sur 20 ans pour les installations les plus petites, et d’un complément de rémunération, également sur 20 ans, pour les installations de plus grande taille (au-dessus de 500 kW) » .

Fessenheim veut croire en une transition énergétique réussie

En l’occurrence, 300 MW d’énergie solaire sont concernés. Le communiqué du ministère assure que « cet appel d’offres permettra de développer 200 MW par des centrales au sol, 75 MW par des grandes installations sur toiture et 25 MW par des petites ». Au total, 250 millions d’euros d’argent public vont contribuer à une reconversion au profit des énergies renouvelables. Ensuite, l’appel d’offres dévoilé se déroulera en trois phases. La première prendra fin dans six mois. Il est à noter que c’est le tout premier appel d’offres en France dans le domaine des énergies renouvelables qui est circonscrit à un territoire particulier (le Haut-Rhin).

Rédigé par : La Rédaction le jeudi 24 Jan 2019

https://lenergeek.com/2019/01/24/centrale-fessenheim-reconversion-solaire/