Jan 26

BALISTIQUE IRANIENNE: TÉHÉRAN RÉAGIT AUX DERNIERS PROPOS DE LE DRIAN

L’Iran a vivement réagi, ce samedi 26 janvier 2019, aux nouvelles menaces agitées par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Le chef du Quai d’Orsay a évoqué la possibilité d’imposer de nouvelles sanctions contre la République islamique, à cause de son programme balistique et ses activités dans la région.

Téhéran a fustigé les déclarations du chef de la diplomatie française, qui a déclaré de nouveau, comme il y a quelques mois déjà, que des sanctions pourraient être prises contre le régime à cause de son programme balistique et ses activités dans la région.

Le Drian a affirmé que Paris exigeait de l’Iran qu’il renonce à la production de missiles. Il a aussi demandé à Téhéran de ne pas livrer ses missiles à certains groupes au Moyen-Orient, une allusion au Hezbollah libanais et à certains groupes islamiques palestiniens.

En réponse, le porte-parole de la diplomatie iranienne a affirmé qu’il n’était pas question de renoncer au programme balistique du pays. Il a même ajouté que l’Iran pourrait reconsidérer ses relations avec les pays européens en cas de sanctions.

Les critiques se multiplient en Iran, depuis plusieurs mois, contre les pays européens qui tardent à mettre en place un canal financier pour permettre à Téhéran de maintenir ses relations commerciales avec le reste du monde, après le retrait américain de l’accord nucléaire en mai dernier.

De nouvelles sanctions européennes contre le programme balistique de Téhéran pourraient aggraver les relations entre l’Iran et l’Europe. Les plus durs, au sein du pouvoir, dénoncent déjà l’attitude des pays européens dans l’affaire nucléaire.

Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

Par RFI, publié le 26-01-2019 à 15h19

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190126-balistique-iran-teheran-reagit-derniers-propos-le-drian

► À relire : Le lancement d’une fusée contrarie la France et les Etats-Unis