Jan 26

NUCLÉAIRE, ÉNERGIES RENOUVELABLES : LE GOUVERNEMENT PRÉCISE SA FEUILLE DE ROUTE

Deux mois après les annonces d’Emmanuel Macron, le gouvernement a mis en ligne, vendredi, son projet pour la transition énergétique.

Extrait : Les annonces du président de la République, fin novembre, en pleine crise des « gilets jaunes », étaient passées presque inaperçues, au milieu des débats sur la taxe carbone et des violences policières. Vendredi 25 janvier, le ministère de la transition écologique et solidaire a mis en ligne le document de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), la feuille de route énergétique de la France.

Le gouvernement confirme ainsi les orientations données par Emmanuel Macron : une baisse de la consommation d’énergies fossiles, le report à 2035 de la baisse de la part du nucléaire, un effort mesuré sur les énergies renouvelables, et une volonté d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

La baisse du nucléaire attendra

Dans le texte de la PPE, le gouvernement prévoit une baisse progressive du nucléaire pour réduire à 50 % sa part dans la production d’électricité en 2035 – contre 2025 dans la loi de transition énergétique votée sous le quinquennat Hollande. Ce report, entériné par Nicolas Hulot dans les premiers mois de sa présence au gouvernement, permet au gouvernement de repousser à une date assez lointaine les premières fermetures de réacteurs.

À l’exception de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), qui devrait cesser sa production en 2020, la PPE prévoit deux fermetures de réacteurs en 2027 et 2028. Deux autres réacteurs pourraient être fermés en 2025 et 2026, si les conditions le permettent : un prochain gouvernement devra prendre cette décision en décembre 2022. Le reste des fermetures des réacteurs est repoussé à après 2028. Le ministère précise que ce sera à EDF de proposer les noms des réacteurs à fermer. Ils seront choisis parmi les sites du Tricastin (Drôme), du Bugey (Ain), de Gravelines (Nord), de Dampierre (Loiret), du Blayais (Gironde), de Cruas (Ardèche), de Chinon (Indre-et-Loire) et Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher)…

Par Nabil Wakim, publié le 25 janvier à 17h08

Pour lire la totalité de l’article, cliquer sur :

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/25/nucleaire-energies-renouvelables-le-gouvernement-precise-sa-feuille-de-route_5414616_3234.html