Jan 29

PÉKIN MERCREDI 30 JANVIER : OÙ L’ON REPARLE DE LA NON-PROLIFÉRATION NUCLÉAIRE

EXTRAIT : …Pékin accueille mercredi 30 janvier une réunion entre les cinq principales puissances nucléaires – Chine, États-Unis, Russie, Royaume-Uni et France. Elles discuteront à cette occasion du désarmement nucléaire, de la non-prolifération des armes nucléaires, et de l’utilisation « pacifique » de l’énergie nucléaire.

Il s’agit de la première réunion officielle depuis deux ans rassemblant ces cinq principaux pays dotés d’armes nucléaires, tous membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Elle vise, selon Pékin, à renforcer la coordination entre les cinq puissances, à l’heure où le monde connaît une instabilité croissante et beaucoup d’incertitudes.

Elle vise aussi, indique le ministère des affaires étrangères chinois, à maintenir le mécanisme fondé sur le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), signé en 1968, reposant sur la distinction entre les États ayant effectué un essai nucléaire avant le 1er janvier 1967, dits dotés de l’arme nucléaire, et les autres, dits non dotés : les premiers (États-Unis, URSS, Royaume-Uni, France, Chine) s’engagent à ne pas aider un autre pays à acquérir des armes nucléaires ; les seconds s’engagent à ne pas développer d’armes nucléaires.

Malgré le TNP, quatre États se sont dotés officieusement de l’arme nucléaire (Pakistan, Inde, Israël, non-signataires du traité, et Corée du Nord, retirée du TNP en 2003). D’autres ont depuis renoncé à leur programme nucléaire militaire (Brésil, Argentine, Afrique du Sud, Suisse, Suède…). L’Iran est considéré comme tout près du seuil d’acquisition de l’arme.

Service Monde, le 28/01/2019 à 10h53

https://www.la-croix.com/Monde/Sommet-franco-egyptien-Brexit-nucleaire-actualites-internationales-suivre-cette-semaine-2019-01-28-1200998556