Fév 01

RISQUE NUCLÉAIRE : LA PROCHAINE CAMPAGNE DE DISTRIBUTION D’IODE DÉBUTERA FIN MAI

Dans une instruction adressée le 17 janvier aux préfets, le ministre de l’Intérieur précise le calendrier de la prochaine campagne d’information et de distribution de comprimés d’iode stable aux populations habitant à proximité des centrales nucléaires. L’absorption de ces comprimés permet de protéger la thyroïde en cas de rejets accidentels d’iode radioactif, à l’origine de cancers.

L’envoi des courriers invitant les riverains à retirer gratuitement les comprimés en pharmacie est planifié pour le 21 mai. Il sera précédé de plusieurs étapes : courrier du ministère aux maires début février, information des pharmaciens concernés fin février, envoi d’un courrier d’information aux riverains début mars, réunions locales d’information à l’attention des maires et des professionnels de santé entre mars et avril.

Cette nouvelle campagne d’information et de distribution d’iode résulte de l’extension du rayon des périmètres des plans particuliers d’intervention (PPI) de 10 à 20 kilomètres autour des centrales. Les préfets sont tenus de finaliser ces plans d’urgence avant juin 2019. L’extension du périmètre des PPI conduit aussi à élargir l’information du public, à réaliser des plans communaux de sauvegarde (PCS) et à faire évoluer la composition des commissions locales d’information (CLI). Une composition qui doit être précisée par un décret en cours de finalisation. Les représentants des pays voisins seront intégrés dans les commissions des PPI frontaliers. Les présidents des conseils départementaux seront invités à désigner les membres des CLI dès le décret publié.

La précédente campagne de distribution de comprimés d’iode, lancée en février 2016, avait montré une progression des retraits en pharmacie de 12 % pour les particuliers par rapport à la campagne de 2009, portant le taux de retrait à 51 %. Les habitants qui ne les avaient pas retirés en pharmacie les ont reçus par la poste en janvier 2017.

Par Laurent Radisson, publié le 31 janvier 2019

https://www.actu-environnement.com/ae/news/Risque-nucleaire-campagne-distribution-iode-fin-mai-32791.php4

NDLR : pour mémoire, ces comprimés ne protègent

.QUE la thyroïde,

.QUE de la contamination par de l’iode radioactif (mais en aucun cas des autres contaminants radioactifs libérés pendant un accident nucléaire) et enfin

. QU’à la condition d’avoir été absorbés AVANT la contamination (idéalement 2 heures avant).

Cela fait beaucoup de conditions pour une efficacité très limitée mais c’est toujours mieux que rien !