Fév 02

ANGELA MERKEL VEUT CONTINUER À DISCUTER AVEC LA RUSSIE APRÈS LE RETRAIT DES ÉTATS-UNIS DU TRAITÉ FNI

BERLIN, 1er février (Xinhua) — La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé vendredi que son gouvernement utiliserait un délai de préavis de six mois pour continuer à négocier avec la Russie au sujet du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

« Dans tous les cas, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir du côté allemand, le ministre fédéral des Affaires étrangères et moi-même, pour rendre les pourparlers de nouveau possibles au cours de ces six mois« , a dit Mme Merkel.

L’administration américaine a déclaré vendredi que les États-Unis se retiraient d’un pacte historique de limitation des armements nucléaires avec la Russie, une démarche considérée comme aggravant les risques d’une course internationale aux armements.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a fait cette annonce vendredi matin au département d’État, citant la violation de l’accord par la Russie, affirmation qui a été démentie à plusieurs reprises par Moscou.

« Nous informerons la Russie et les autres parties au traité que les Etats-Unis se retireront du traité FNI, avec effet dans six mois« , a indiqué M. Pompeo.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a également soutenu que le traité FNI a été l’objet de violations de la part de la Russie. « Nous devons prendre note que le traité est violé par la partie russe« , a-t-il déclaré. « Un traité qui inclut deux États signataires et qui est violé par une partie est effectivement suspendu« .

De son côté, la Russie a nié ces accusations et a dit qu’elle était « toujours intéressée par le rétablissement de relations normales avec les États-Unis et l’Union européenne sur les principes d’égalité et de prise en compte mutuelle des intérêts« , selon le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Fin décembre, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde contre un effondrement du système international de dissuasion des armes, qui pourrait aggraver la menace d’une catastrophe nucléaire mondiale.

Le traité FNI a été signé en 1987 entre l’Union soviétique et les États-Unis avec pour objectif l’élimination des missiles à portée intermédiaire et à courte portée. Cet accord fut le tout premier pacte conclu entre Washington et Moscou sur le désarmement nucléaire et une avancée majeure dans la limitation de la course aux armements.

Cependant, les deux parties se sont mutuellement accusées d’avoir violé l’accord de limitation des armements ces dernières années, alors que les tensions augmentaient.

http://french.xinhuanet.com/2019-02/02/c_137793202.htm