Fév 05

NUCLÉAIRE: UN INCIDENT À LA CENTRALE DU TRICASTIN

Un incident s’est produit à la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme) pendant le déchargement du combustible, dimanche 3 février.

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire du Tricastin, dans la vallée du Rhône, est fermé pour des opérations de maintenance et de renouvellement du combustible depuis le 26 janvier. Selon EDF, dans la nuit du samedi 2 février au dimanche 3 février, à 2 h 30 du matin, après l’ouverture de la cuve du réacteur, lors du retrait du système de maintien des assemblages appelé « éléments internes supérieurs », les équipes se sont rendu compte que l’un des éléments combustibles était resté accroché au système de maintien.

Sous 9 mètres d’eau

« Dès la détection de cet écart, les opérations de maintenance ont été suspendues au sein du bâtiment pour permettre la résolution de ce problème technique. Le bâtiment réacteur a été fermé de façon préventive.

L’assemblage est positionné dans la cuve de la piscine du réacteur qui est remplie d’eau borée. Une hauteur de 9 mètres d’eau recouvre l’assemblage combustible », explique EDF. « Les équipes d’experts de la centrale travaillent avec les équipes nationales d’ingénierie d’EDF pour décrocher l’élément combustible puis effectuer son transfert ». L’autorité de sûreté nucléaire et les pouvoirs publics ont été prévenus. L’incident n’a, selon EDF, eu « aucune conséquence sur l’environnement et la sûreté de l’installation ».

Publié le 04 février 2019 à 17h17

https://www.letelegramme.fr/france/nucleaire-un-incident-a-la-centrale-du-tricastin-04-02-2019-12201014.php

NDLR réseau pour information :

Cela rappelle d’autres incidents (Sic) du même type dont un sur le même réacteur.

Pour plus d’informations sur la gravité du problème voir ici : https://www.dissident-media.org/infonucleaire/barres_combu_tricas.html du 14 novembre 2009

Extrait 1 : « ce type d’incident, qui a pourtant peu de chance de se produire, est le troisième en 14 mois après celui de la centrale de Gravelines en août et celui de Tricastin sur la même unité de production en septembre 2008. L’outil (spécialement adapté au décrochage de l’assemblage) va maintenant être acheminé sur le site de Tricastin », peut-on lire dans une note publiée par EDF sur son site internet.

Extrait 2 : – JDD.fr, 6/11/2009 – https://www.lejdd.fr/Ecologie/Nucleaire-Arret-force-au-Tricastin-148301-3097808

Nucléaire: Arrêt forcé au Tricastin

Un incident a provoqué jeudi soir l’arrêt complet des opérations de maintenance à la centrale nucléaire du Tricastin. La cause de l’événement n’est pas connue.

La centrale du Tricastin (Drôme) refait parler d’elle. Jeudi soir, un incident, de niveau 1 sur l’échelle internationale des événements nucléaires (Ines), est survenu sur le réacteur n°2 entraînant l’arrêt des opérations de maintenance en cours. « Les intervenants ont constaté, dans le cadre de leur procédure de surveillance, qu’un des 157 assemblages combustibles était resté accroché au système de maintien« , précise EDF dans un communiqué. Le bâtiment réacteur a été fermé de manière préventive et une surveillance continue a été mise en place. En septembre dernier, un incident similaire sur le même réacteur avait mis plus de deux mois à être résolu.

Une situation « périlleuse« 

Craignant pour la sécurité du personnel, un agent de la centrale a déclaré qu’il « [fallait] croiser les doigts pour que l’assemblage ne tombe pas. S’il tombe et que la gaine du combustible se perce, il y aura une bulle qui va se former et on estime que les gens sur place peuvent absorber la dose annuelle (radioactive) autorisée en trois minutes« .