Fév 13

NUCLÉAIRE : LES OPPOSANTS DE BURE FONT ÉTAPE DANS LE COTENTIN

Avec l’Atomik tour, les opposants au projet d’enfouissement de Bure veulent mobiliser la population. Ils seront à Cherbourg du 17 au 19 février.

La Hague, Bure, même combat. Du dimanche 17 au mardi 19 février 2019, les militants antinucléaires locaux reçoivent ceux de Bure, dans le cadre de l’Atomik tour. Depuis janvier, une caravane sillonne les routes de France afin de diffuser le message des opposants au projet Cigéo. Il prévoit, dans la Meuse, d’enfouir en profondeur des déchets nucléaires de moyenne et haute activité. « Ce tour se fait à côté du débat public sur le stockage des déchets nucléaires. Il a pour but de faire entendre un autre message », explique André Jacques, président du Comité de réflexion, d’information et de lutte antinucléaire (Crilan).

Sans stockage, l’entreposage se fait dans la Hague

Le sujet concerne directement le Cotentin, puisque, dans l’attente d’une solution de long terme pour les déchets issus des centrales, ceux-ci sont entreposés dans La Hague. « L’État martèle que seul l’enfouissement est possible. Nous pensons qu’un stockage en subsurface serait mieux, pour pouvoir les contrôler », estime Jean-Sébastien Héderer.

Pour les antinucléaires normands, poser la question du stockage implique aussi de s’interroger sur la pratique du retraitement des combustibles usés.

Pour échanger avec les habitants du Cotentin, l’équipe de l’Atomik tour sera sur le marché des Provinces, à Cherbourg, dimanche 17 février, de 10 h à 22 h. Le lendemain, lundi 18 février, une réunion publique se tiendra dans la salle des mariages de la mairie déléguée de Cherbourg-Octeville, en présence de l’avocat Gervais Marie-Doutressoulle. Enfin, mardi, la caravane sera aussi sur la place du théâtre de 10 h à 12 h.

https://www.ouest-france.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin-50100/nucleaire-les-opposants-de-bure-font-etape-dans-le-cotentin-6222625