Fév 25

MARS 2011 – MARS 2019 : CONTRE L’OUBLI ET POUR RESTER VIVANT, 3 JOURS AVEC LES VICTIMES DE LA CATASTROPHE NUCLÉAIRE DE FUKUSHIMA

Le11 mars 2011, dans l’un des pays les plus avancés du Monde, les réacteurs nucléaires de la centrale atomique de Fukushima-Daïchi au Japon explosaient. La mort et la désolation frappaient une nouvelle fois : des blessés, des morts, des déplacés, des expulsés, l’air et l’eau contaminés pour des centaines d’années. La catastrophe n’est pas terminée, rien n’est réglé, le magma coriumique et la radioactivité poursuivent leur œuvre mortelle. Pour ne pas oublier, pour exiger qu’en France on tourne immédiatement et définitivement cette sordide page du nucléaire, 3 jours de solidarité et d’autodéfense permettront à la population de se retrouver en Vaucluse et de manifester son opposition à la poursuite du crime nucléaire en France  et dans le monde.

Samedi 9 Mars à 18h30 à Carpentras  (Vaucluse) : Ciné-Rencontre au cinéma Rivoli (56 avenue Victor Hugo)  avec Tamiyoshi Tachibana, conseiller du Premier Ministre japonais en 2011, à l’issue de la projection de « Fukushima, le couvercle du soleil « . sur le thème  » L’arrêt immédiat du nucléaire : Utopie ou nécessité ?  » . Soirée animée par Jean Revest du Collectif Anti-Nucléaire du Vaucluse (traduction assurée par Catherine Cadou). Tarif : 6,50 € – Places en vente au cinéma et sur www.cine-rivoli.com  dès à présent (réservation conseillée)

. Dimanche 10 mars à 18h00 à Cavaillon (Vaucluse) ciné-débat animé par le CAN84 autour de  » Fukushima ou le couvercle du soleil  » au cinéma La Cigale (79 Avenue du Maréchal Joffre, près de la gare). Un film de fiction qui reprend chronologiquement la réalité de la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011, à travers l’enquête conduite par un journaliste politique auprès de TEPCO et du gouvernement japonais. Il ne se satisfait ni des mensonges éhontés du premier, ni du silence sidéré du second montrant sa totale impréparation à gérer l’accident et ses conséquences sur la population. (Le 1er ministre d’alors, Naoto Kan, bourré de remords, est devenu un ardent opposant au nucléaire). Plongez au cœur de la vérité

. Lundi 11 mars à 18h30 à Avignon, place de l’Horloge (Vaucluse) : Commémoration du début de la catastrophe atomique de Fukushima-Daïchi (Japon) à l’appel de la Coordination antinucléaire du Sud-est et du CAN84. Où en est la catastrophe nucléaire qui a commencé le 11 mars 2011 et se poursuit toujours actuellement avec la complicité de la France et l’implication du nucléariste français Areva/Orano. Hommage aux victimes et futures victimes de la barbarie atomique. Pour l’arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire civil et militaire.

Par Rédaction, le dimanche 24 février 2019, 10h20

http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2019/02/19/Mars-2011-Mars-2019-%3A-Contre-l-oubli-et-pour-rester-vivant%2C-3-jours-avec-les-victimes-de-la-catastrophe-nucl%C3%A9aire-de-Fukushima