Fév 25

PROCHE-ORIENT : TRUMP VEUT-IL OFFRIR LA BOMBE ATOMIQUE À L’ARABIE SAOUDITE ?

Selon un nouveau rapport de la Chambre des représentants, dès leur première semaine aux commandes, des responsables de l’administration Trump auraient activement cherché à faire aboutir un projet de construction de centrales nucléaires en Arabie Saoudite, malgré les réticences des avocats de la Maison-Blanche.

Le président américain Donald Trump s’active-t-il pour vendre une technologie nucléaire sensible à l’Arabie Saoudite, pour le plus grand profit de certains de ses soutiens aux États-Unis ? C’est ce que cherche à déterminer la Chambre des représentants, qui a annoncé mardi dernier l’ouverture d’une enquête sur cette question, indique le New York Times repris par de nombreux médias occidentaux.

La même source soutient que cette décision fait suite à la publication d’un nouveau «rapport extrêmement détaillé» de la Chambre basse du Congrès, «expliquant comment des responsables de la Maison-Blanche, parmi lesquels l’ancien conseiller à la sécurité nationale du président, Michael Flynn, auraient collaboré avec des officiers de l’armée à la retraite» pour contourner le processus décisionnel habituel, dans le but d’exporter une technologie nucléaire sensible vers l’Arabie Saoudite.

Or, les États-Unis ne peuvent légalement transférer leur savoir-faire nucléaire vers des pays tiers sans garantie d’un usage pacifique de cette énergie, et «sans l’accord du Congrès», note le New York Magazine. Des avocats et des experts du Conseil de sécurité nationale auraient pourtant prévenu «une demi-douzaine de fois les responsables de la Maison-Blanche» que ce type de transfert n’était pas sans poser de problèmes éthiques ou légaux, rappelle aussi CNN.

«Les experts en sécurité craignent que ce transfert de technologie ne permette à l’Arabie Saoudite de produire à l’avenir des armes nucléaires, contribuant potentiellement à la course aux armements au Moyen-Orient», note la chaîne de télévision Al Jazeera que cite Le Courrier International.

Les démocrates du Congrès s’intéressent de très près à ce dossier depuis des mois, mentionne aussi le Wall Street Journal. Mais comme ils étaient, jusqu’au mois de janvier, minoritaires à la Chambre, ils ont dû attendre le début de la nouvelle session parlementaire pour pouvoir utiliser leurs nouveaux pouvoirs et outils d’investigation.

Selon le rapport préliminaire de la Commission de contrôle et de réforme, des «entités commerciales» qui «engrangeraient des milliards de dollars grâce aux contrats liés à la construction et à l’opération d’infrastructures nucléaires en Arabie Saoudite» ont «semble-t-il eu des contacts proches et répétés avec le président Trump et avec son administration jusqu’à ce jour». Le fer de lance de ce projet de construction de centrales est le groupe IP3 International, dont une filiale présentait en 2016 le général américain Michael Flynn comme l’un de ses conseillers.

Dès sa première semaine aux commandes, selon les sources de la commission, l’administration Trump s’est empressée de chercher à obtenir l’approbation de la construction par IP3 de ces centrales jusqu’à ce qu’un conseiller juridique détermine que Michael Flynn avait un conflit d’intérêts. Mais depuis le départ de ce dernier en février 2017, l’entrain d’IP3 n’a pas pour autant disparu.

Ce qui accrédite l’idée que le président Trump veut absolument offrir la bombe atomique à Riyad.

Publié le 25 février 2019 à 8h50

https://www.elwatan.com/edition/international/proche-orient-trump-veut-il-offrir-la-bombe-atomique-a-larabie-saoudite-25-02-2019