Fév 26

TRANSITION ÉCOLOGIQUE : LE « GRAND DÉBAT NATIONAL » PASSE SOUS SILENCE LA RESPONSABILITÉ DES MULTINATIONALES

Extrait concernant le nucléaire:

Fer de lance du chauffage électrique, EDF retarde aussi la transition énergétique

Autre point clé du questionnaire du grand débat national : le chauffage. Plus de neuf millions de logements français se chauffent aujourd’hui à l’électricité, soit autant que dans tout le reste de l’Europe ! Pourquoi cette passion française pour les radiateurs électriques très coûteux, polluants et inefficaces ? Elle est liée au programme nucléaire et à une politique privilégiant l’électricité, lancés par le gouvernement dans les années 1970 alors que les coûts du pétrole s’envolaient (notre enquête).

Depuis un demi-siècle, EDF n’a jamais cessé de défendre l’atome. Aujourd’hui encore le coût du nucléaire est la principale explication du retard français en matière d’énergies renouvelables. EDF voit dans les renouvelables un simple complément au nucléaire. Lors de la préparation de la loi sur la transition énergétique, l’entreprise est parvenue à noyauter totalement le débat (notre enquête) et à retarder considérablement les objectifs de sortie de l’atome et de fermeture de la centrale de Fessenheim.

Initialement prévue pour 2025, la réduction à 50% (au lieu de 72%) de la part d’électricité issue de l’énergie nucléaire a été reportée par le gouvernement à 2035. Dans le même temps, EDF fait pression pour maintenir ses centrales à charbon en activité, au nom du maintien de l’emploi, en refusant d’assumer la responsabilité de la reconversion de ses installations polluantes. Un document interne de BusinessEurope, le plus important lobby patronal européen, montre comment les multinationales comme EDF ou Engie s’opposent, pour préserver leurs profits, à tout objectif climatique plus ambitieux au niveau de l’Union européenne. Face à ces blocages, de nombreux collectifs citoyens mais aussi des collectivités développent l’autonomie énergétique à l’échelle de leur territoire

Par Sophie Chapelle, le 25 février 2019

Pour lire la totalité de l’article, cliquer sur :

http://multinationales.org/Transition-ecologique-le-Grand-debat-national-passe-sous-silence-la