Fév 27

CENTRALE NUCLÉAIRE DE CATTENOM : UN SALARIÉ CONTAMINÉ, L’INCIDENT SIGNIFICATIF SIGNALÉ

La direction de la centrale de Cattenom (Moselle) a dû signaler un incident à l’Autorité de sûreté nucléaire après la contamination d’un salarié à sa sortie d’une zone nucléaire.

Un salarié sous-traitant de la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) a été « contaminé » après une intervention survenue vendredi 23 février 2019 dans une zone dite nucléaire de l’installation, a indiqué EDF dans un communiqué

Un intervenant d’une entreprise partenaire est intervenu dans la partie nucléaire des installations pour un repli de chantier sur l’unité de production n°3. Lors des contrôles systématiques réalisés à la sortie de la zone nucléaire, le portique de contrôle radiologique a permis de détecter que l’intervenant s’est contaminé sur l’avant-bras droit.

L’exploitant de l’une des centrales les plus puissantes de France a précisé que « la poussière active à l’origine de cette contamination a été retirée immédiatement ».

Lire aussi : Centrale nucléaire de Cattenom : le périmètre de sécurité élargi à 112 communes de Moselle

Incident de niveau 1 signalé à l’ASN

Après l’événement, EDF se veut rassurant. « Les analyses réalisées ont permis d’estimer que l’exposition à laquelle le salarié a été soumis est inférieure à la limite réglementaire annuelle », poursuit le communiqué de la centrale nucléaire.

Cette exposition, étant supérieure au quart de la limite réglementaire pour la surface de la peau, doit faire l’objet d’une déclaration d’un événement significatif radioprotection de niveau 1.

Cette échelle portant sur les événements de sécurité sur les sites nucléaires comporte sept niveaux (jusqu’à l’accident majeur). L’incident a été signalé à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Lire aussi : Centrale nucléaire de Cattenom : quel est son véritable impact sur l’emploi et l’économie ?

« Aucun suivi médical »

Le groupe note également que « ce niveau d’exposition radiologique n’a pas de conséquence sur la santé et n’implique donc aucun suivi médical ».

Ce n’est pas la première fois qu’un salarié de la centrale nucléaire de Cattenom est contaminé. En 2014, le site avait dû signaler deux incidents de ce type en un mois. En mai, dix salariés du site avaient déclenché les détecteurs de contamination. EDF évoquait une exposition à une irradiation de « très faible ». Quelques semaines plus tard en juin, ce sont quatre salariés qui avaient été contaminés. 

Lire aussi : Cattenom : un incident de niveau 1 détecté sur un moteur d’un réacteur de la centrale nucléaire

Publié le 27 Février 2019 à 9h58

https://actu.fr/grand-est/cattenom_57124/centrale-nucleaire-cattenom-salarie-contamine-lincident-significatif-signale_21736423.html