Fév 28

POURQUOI IL N’Y A PAS EU D’ACCORD SUR LE NUCLÉAIRE ENTRE DONALD TRUMP ET KIM JUNG UN ?

Mercredi 27 et jeudi 28 février, le président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jung Un se sont entretenus à plusieurs reprises lors d’un déplacement à Hanoï, au Vietnam, afin de trouver un accord sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Leur rencontre aurait dû aboutir à un accord sur la dénucléarisation de la Corée du Nord. Lors du sommet de Hanoï ces 27 et 28 février, Donald Trump et Kim Jung Un n’ont finalement pas réussi à trouver de compromis à ce sujet. Décrits comme « constructifs », leurs échanges ont buté sur la levée des sanctions américaines.

L’impasse de la situation

« Nous ne pouvions pas signer d’accord aujourd’hui, ce n’était pas approprié. » Les mots de Donald Trump prononcés jeudi lors d’une conférence de presse à la suite de sa rencontre avec Kim Jung Un témoignent du blocage de la situation. D’un côté, les États-Unis souhaitent une dénucléarisation de la Corée du Nord. De l’autre, Kim Jung Un réclame la levée totale des sanctions américaines et internationales à l’encontre de son pays. C’est finalement sur ce point que la discussion s’est terminée.

Le président américain s’est exprimé à ce sujet pendant la conférence de presse : « En gros, ils voulaient que les sanctions soient entièrement levées, et nous ne pouvions pas le faire. Ils étaient disposés à désigner [pour démantèlement] une grande partie des zones [sites nucléaires] que nous voulions, mais nous ne pouvions pas abandonner toutes les sanctions pour cela. (…) Nous avions quelques options, mais à ce moment-là, nous avons décidé de ne jouer aucune de ces options. »

Donald Trump reste prudent

Conscient de la complexité du dossier nucléaire, le chef d’État américain est resté prudent dans ses déclarations en affirmant notamment « ne pas être pressé » de signer un accord : « La vitesse n’est pas si importante que ça pour moi » a-t-il précisé.

De son côté, la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders a affirmé dans un communiqué de presse que les relations entre les deux parties n’étaient pas rompues : « Aucun accord n’a été conclu pour le moment, mais leurs équipes respectives projettent de se rencontrer dans le futur. »

Des avancées insuffisantes

Malgré cet échec, le dirigeant nord-coréen a évoqué la perspective d’une représentation permanente des États-Unis en Corée du Nord. Une « bonne idée » selon Donald Trump puisque cette dernière marquerait une nouvelle étape dans le processus de normalisation des relations entre les deux pays.

Mais cela est loin de répondre aux attentes de Washington. D’autant plus que la réputation de Donald Trump est en jeu. Celui qui avait surpris tout le monde en juin 2018 en amorçant les relations avec Pyongyang ne serait finalement peut-être pas capable d’établir des engagements concrets.

Publié le 28/02/19 14h46

https://www.lesinrocks.com/2019/02/28/actualite/monde/pourquoi-il-ny-pas-eu-daccord-sur-le-nucleaire-entre-donald-trump-et-kim-jung-un-111170285/