Mar 02

EPR DE FLAMANVILLE : 500 PERSONNES POUR REPRENDRE 20 SOUDURES SUR LE CHANTIER

EDF a annoncé, vendredi 1er mars 2019, que près de 500 personnes vont intervenir pour reprendre une vingtaine de soudures non conformes sur le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche).

C’est un contretemps de plus pour ce chantier de l’EPR de Flamanville (Manche), qui en a vu d’autres.

Vendredi 1er mars 2019, EDF a annoncé que « 500 personnes vont intervenir pour reprendre une vingtaine de soudures », non conformes sur le chantier du réacteur nucléaire. Une équipe qui viendra s’ajouter à l’effectif actuel du chantier, déjà 3800 personnes. L’opération doit avoir lieu à l’automne, « après nos essais à chaud », a précisé Bertrand Michoud, directeur des aménagements de l’EPR de Flamanville.

C’est l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui avait pointé du doigt des anomalies sur ces soudures qui « ne prennent pas en compte le référentiel » qui permet d‘ »exclure » une « rupture » du circuit.

Interrogations sur huit autres soudures

80 soudeurs doivent être mobilisés parmi cette équipe de 500 personnes. L’ASN doit par ailleurs se prononcer au mois de mai sur huit autres soudures. Si elles ne sont pas conformes, « les délais ne pourront être tenus », avait indiqué le gendarme du nucléaire au mois de janvier. EDF attend par conséquent cet avis au mois de mai pour repréciser le calendrier et le coût du chantier. Pour l’heure, l’électricien continue à évoquer un « chargement du combustible fin 2019 ».

Le coût du chantier de cet EPR est toujours, pour l’heure, de 10,9 milliards d’euros, soit trois fois plus que l’enveloppe initiale.

Avec AFP, par Pierre Durand-Gratian, publié le 2 mars 2019 à 10h33

https://www.tendanceouest.com/actualite-313403-epr-de-flamanville-500-personnes-pour-reprendre-20-soudures-sur-le-chantier.html