Mar 04

CENTRALE NUCLÉAIRE DE GRAVELINES : NON-RESPECT DES RÈGLES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION

Le 19 février 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif au non-respect des règles générales d’exploitation.

Le 17 février 2019, dans le cadre de l’arrêt programmé pour renouvellement de combustible du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Gravelines, l’exploitant a procédé à une opération de maintenance d’une pompe du système d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (ASG).

Suite à une mauvaise application de la consigne d’exploitation, après le démarrage de cette pompe, les vannes d’alimentations en eau du système ASG ont été maintenues ouvertes, ce qui a entrainé une montée du niveau d’eau dans les générateurs de vapeurs (GV). Malgré une intervention de l’opérateur, l’atteinte des niveaux d’eau très hauts dans les GV a provoqué l’isolement du circuit ASG par fermeture automatique des vannes de régulations.

Suite à une première analyse, l’exploitant pensait disposer d’un délai de huit heures pour amener le réacteur vers un état de repli conformément aux règles générales d’exploitation (RGE).

Lors d’une deuxième analyse, partagée avec la filière indépendante de sûreté d’EDF, l’exploitant a conclu que l’indisponibilité ne concernait pas uniquement les pompes mais plus globalement l’alimentation par le système ASG des GV. Dans ce cas, les RGE imposent à l’exploitant de respecter un délai d’une heure pour amener le réacteur vers l’état de repli attendu.

L’opération ayant durée une heure et six minutes, le délai de repli n’a pas été respecté.

L’événement n’a pas eu de conséquence réelle sur le personnel, l’environnement et la sûreté de l’installation. Toutefois compte tenu du non-respect des règles générales d’exploitation, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Publié le 4 mars 2019 sur le site de l’ASN : https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation27