Mar 08

QUE FAIRE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES? (1/6)

Les déchets radioactifs ont une durée de vie très longue se comptant en millions d’années. Comment s’en débarrasser de manière respectueuse envers les générations futures ? Dans cette série de six articles, une citoyenne indépendante nous apporte ses conclusions dans ce domaine, après avoir contacté des spécialistes ou des scientifiques en Suède, aux Pays Bas, en Suisse et en France.

Les déchets radioactifs émettent des rayonnements invisibles pouvant être dangereux (ex: cancer) voire mortels. Certains d’entre eux ont une durée de vie très longue se comptant en millions d’années (1*). Les plus dangereux ont une concentration radioactive si élevée que seules des machines peuvent manipuler les conteneurs qui les contiennent (2*).

Est-ce que le stockage géologique (dans la Terre) des déchets nucléaires est une bonne idée?

À priori, c’est une idée intéressante car la roche peut être une barrière de sécurité empêchant la radioactivité de passer.

Est-ce que, la réalité est aussi simple?

Ci-dessous, je vous résume le point de vue développé dans un documentaire de Manfred Van Eijk diffusé dans un programme scientifique de la télévision néerlandaise

https://www.ntr.nl/Focus/287/detail/Stralend-afval/VPWON_1292623

Est-ce que le stockage géologique dans une mine de sel est une bonne idée?

L’expérience prouve que non. En Allemagne à Asse, des déchets nucléaires ont été stockés dans une mine de sel. La situation est devenue tellement dangereuse qu’il est envisagé de remonter les déchets à la surface.

Pourquoi?

Certains fûts contenant des déchets sont corrodés et abîmés par le sel et, peuvent donc, laisser passer la radioactivité. D’autres fûts ont disparus car des sols se sont effondrés. Il y a aussi des fissures dans les parois de sel de la mine et des infiltrations d’eau. Pour finir, les allemands ne savent toujours pas ce qu’ils feront de ces déchets quand ils les auront remontés en surface (s’ils y arrivent)! C’est un échec.

Entre parenthèses, ne trouvez-vous pas étonnant ce stockage dans une mine de sel? Il n’est pas nécessaire d’avoir un doctorat en physique pour savoir que le sel est un facteur de corrosion.

Est-ce que le stockage géologique dans l’argile des déchets nucléaires, est une bonne idée?

Selon Marcos Buser, géologue et ancien membre de la Commission fédérale de sécurité nucléaire, le problème est que ce matériau n’est pas assez fort pour résister aux modifications géologiques. Il y a, alors, un risque de fissures pouvant entraîner, ici aussi, des infiltrations d’eau et des échappements de radionucléides pouvant se retrouver dans les nappes phréatiques ou dans l’air. Un autre problème est que la radioactivité dégage de la chaleur (3*) et que les scientifiques n’ont aucune idée de l’effet de cette chaleur sur l’évolution de l’argile sur le long terme car aucune étude scientifique n’a été faite sur le sujet.

Est-ce que le stockage géologique dans le granit des déchets nucléaires est une bonne idée?

Le laboratoire souterrain du Mont Terri en Suisse étudie la question. La conclusion de Marcos Buser (qui a travaillé dans ce laboratoire), est une fois encore, que le granit risque de se fissurer et donc de laisser passer la radioactivité dans les eaux souterraines ou dans la biosphère. 

La conclusion de ce documentaire est que, dans l’état actuel de nos connaissances, le stockage géologique ne garantit pas une sécurité suffisante pour nous protéger des risques radioactifs de ces déchets nucléaires.

Alors, nous nous demanderons dans le texte suivant:

Est-ce que les fûts contenant les déchets radioactifs sont efficaces pour contenir la radioactivité?

À suivre

Notes :

(1*) Exemple: la demi-vie du neptunium 237 est de 2 144 000 ans https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Déchet_de_haute_activité_et_à_vie_longue
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Neptunium_237

(2*) Les six failles du projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Cigéo selon Greenpeace https://www.greenpeace.fr/les-six-failles-du-projet-denfouissement-des-dechets-nucleaires-cigeo/

(3*) Les déchets radioactifs c’est chaud! « L’objectif d’une bonne gestion des déchets est d’éviter que la température ne dépasse 100°C pour éviter la vaporisation de l’eau qui pourrait être présente » http://www.laradioactivite.com/site/pages/ChaleurDegagee.htm

+ p.126 https://www.andra.fr/sites/default/files/2018-04/dossier-options-surete-apres-fermeture_0.pdf

Je remercie Manfred Van Eijk réalisateur du documentaire sur le stockage géologique pour sa relecture.

Source : Investig’Action

Par Candice Vacle , publié le 07 Mars 2019

https://www.investigaction.net/fr/que-faire-des-dechets-nucleaires-1-6/