Mar 19

L’ASN MET EN DEMEURE LE CEA D’AMÉLIORER LA RIGUEUR D’EXPLOITATION DE L’INB 37-A À CADARACHE

L’ASN a été informée par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le 17 juillet 2018, de la chute d’un colis de déchets dits « moyennement irradiants » de 500 litres, d’une hauteur d’environ 5 mètres, dans un puits d’entreposage.

Cette chute est survenue le 25 octobre 2017 dans la station de traitement des déchets (STD) du centre de Cadarache (INB  37-A). Les colis de déchets élaborés dans la STD sont déplacés au moyen d’un « château de transport », équipé d’un système de préhension par ventouse. Il s’agit d’un équipement massif, blindé, destiné à assurer la protection des opérateurs contre les rayonnements émanant des colis de déchets. Une anomalie technique a conduit, le 25 octobre 2017, à une interprétation erronée, par les opérateurs, de la bonne préhension du colis par la ventouse. L’ouverture de la trappe inférieure du château de transport, qui permet l’accès au puits lorsqu’un colis est arrimé à la ventouse, a conduit à la chute du colis en fond de puits.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sécurité des personnes et sur l’environnement. En particulier, les balises de mesure de la radioactivité de l’installation et les contrôles effectués sur le colis n’ont révélé aucun signe de rupture du confinement des matières radioactives du colis.

L’ASN a été informée de l’événement après l’identification par les équipes d’exploitation, le 11 juillet 2018, de signes de déformation du couvercle du colis, situé au fond du puits.

En raison du caractère tardif de la détection de l’événement et de la nécessité d’évaluer sur place les circonstances de l’événement, l’ASN a mené une inspection réactive le 20 juillet 2018 et a constaté des lacunes importantes en matière de rigueur d’exploitation et de culture de sûreté dans cette installation. L’exploitant n’a en effet pas immédiatement identifié que cet événement constituait un écart aux règles générales d’exploitation de l’installation, et il a continué à utiliser ce puits. L’ASN classe cet événement significatif au niveau 1 de l’échelle INES en raison des lacunes constatées en matière de rigueur d’exploitation et de culture de sûreté.

Par ailleurs, après analyse des éléments complémentaires transmis par l’exploitant au sujet de cet événement, l’ASN met en demeure le CEA, par décision no CODEP-MRS-2019-011621 du 19 mars 2019, de se conformer, pour l’exploitation de l’INB 37-A, aux exigences réglementaires qui touchent à l’analyse du retour d’expérience, au classement de sûreté d’un équipement et aux contrôles techniques des activités qui présentent des enjeux pour la protection des personnes et de l’environnement pour s’assurer que celles-ci sont exercées conformément à leurs exigences associées.

Publié le 19/03/2019 à 11h37

https://www.asn.fr/Informer/Actualites/INB-37-A-du-CEA-a-Cadarache-mise-en-demeure-de-l-ASN