Avr 03

L’ONU EXHORTE LES ÉTATS À RENFORCER LE TRAITÉ DE NON-PROLIFÉRATION LORS DE LA CONFÉRENCE D’EXAMEN EN 2020

New York (Nations-Unies), 2 avril Xinhua–La haut-représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement, Izumi Nakamitsu, a appelé mardi les États à renforcer le Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP) lors de la conférence d’examen de ce traité qui sera organisée l’an prochain, a-t-on appris du site officiel de l’ONU.

Le TNP a été signé en 1968 et est entré en vigueur le 5 mars 1970. Son application est garantie par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

« La possible utilisation d’armes nucléaires, intentionnellement, accidentellement ou par erreur, est l’une des plus grandes menaces à la paix et à la sécurité internationales. Les conséquences potentielles d’une guerre nucléaire seraient mondiales et toucheraient tous les pays« , a prévenu Mme Nakamitsu lors d’un exposé devant le Conseil de sécurité.

« Le TNP est largement reconnu comme la pierre angulaire du régime international de non-prolifération nucléaire et le fondement essentiel du désarmement nucléaire. Son rôle comme pilier de notre sécurité collective est également un fait accepté« , a-t-elle ajouté.

Selon la Haut-Représentante, le TNP s’est avéré remarquablement durable, mais cette durabilité ne devrait pas être considérée comme acquise. Elle a dénoncé un environnement international caractérisé aujourd’hui par la compétition au lieu de la coopération et marqué par une rhétorique dangereuse sur l’utilité des armes nucléaires.

Dans ce contexte, elle a estimé que la conférence d’examen du Traité prévue en 2020 serait un moment crucial. « Je ne crois pas que l’impossibilité de parvenir à un consensus en 2020 signale nécessairement la fin du traité. Mais cela créerait un mauvais précédent et soulignerait davantage les divisions entre les États parties« , a dit la Haut-Représentante.

Le Directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano, a également souligné devant les membres du Conseil de sécurité l’importance de la conférence d’examen de 2020. « Comme vous le savez, la dernière conférence d’examen du TNP en 2015 n’est pas parvenue à un consensus sur un document final« , a-t-il souligné, ajoutant que « J’espère que la conférence d’examen du TNP en 2020 sera un succès et apportera une contribution importante au renforcement paix et sécurité internationales« .

Dans une déclaration à la presse publiée à l’issue de la réunion, les quinze membres du Conseil de sécurité ont convenu que la conférence d’examen permettra aux États parties au TNP « de réaffirmer sans ambiguïté leur attachement à ce traité historique, de célébrer ses réalisations historiques et, en poursuivant ses objectifs, de renforcer le régime de désarmement nucléaire et de non-prolifération« .

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-04-03 à 09h12

http://french.xinhuanet.com/2019-04/03/c_137945566.htm